Chérif Saison 5

Ou le plaisir coupable…

Bon, il est temps d’avouer, cela fait 5 saisons que je regarde Chérif en cachette. En effet, je fais semblant de regarder GOT et dès que les lumières s’éteignent, je zappe vite en ricanant. J’en peux plus des nains et des dragons.

La saison 5 vient de se terminer, voici mon avis.

Chérif c’est quoi ?

Tout d’abord il s’agit d’une série France Télévision, au même titre que Nestor Burma ou autre  Madame le juge, cela vous situe un peu l’action. Mais on est dans une ‘nouvelle vague’ de ce que propose la télévision publique française avec Caïn et donc Chérif. La première saison a démarré en 2013 et nous en sommes donc à la fin de la saison 5 à l’heure où je vous parle (janvier 2018).

Chérif est une série Policière qui ne se prend pas au sérieux. Interprétée (plutôt bien malgré d’énorme passages à vide) par Abdelhafid Metalsi, Kader Chérif est Capitaine à la brigade criminelle de Lyon. La ville est bien mise en valeur pendant les transitions et les génériques, mais aussi dans le parc en face du commissariat à la croix rousse. Kader a deux passions dans la vie, traquer les méchants et les séries télés.

Place Bellevue à Lyon Lieu clé de la série

Place Bellevue à Lyon, lieu clé de la série

Au niveau déroulement de l’épisode, on est dans le scénario classique des séries policières :

  1. On démarre l’épisode par un mort
  2. Blague de bof Joël
  3. On devine dans les 5 premières minutes qui est le meurtrier (soit un acteur « connu », soit celui qui a une gueule de coupable)
  4. On suit Chérif dans son process de résolution d’enquête

On est donc sur une enquête résolue par épisode puis une histoire « globale » résolue en fin de saison.

Personnages

À la base, la série s’appuie sur un schéma de personnages très classiques. Un grand chef, un capitaine (notre héros), sa partenaire, ses collègues. Là où Chérif est différent et qui fait l’essence même de la série, c’est le second degré de chaque personnage (à quelques exceptions prêt).

Chérif

C’est donc lui le « héros » principal. Tout d’abord  Abdelhafid Metalsi qui joue Kader est né en Algérie, ça se voit et c’est un point fondamental de la série. Déjà il est bien agréable de voir un premier rôle attribué à cet acteur souvent très bon. Ensuite donner le premier rôle à un acteur franco-algérien fait du bien dans le paysage télévisuel français, et à France Télévision. Cela aurait pu apporter énormément au scénario, aux personnages et à leurs interactions avec les victimes et les coupables. Malheureusement, je trouve que ce point là n’est pas assez mis en exergue. Je pense par exemple à cet employé d’un hôtel qu’on interroge à propos de Kader et qui le définit ainsi : « Un grand brun, typé, classe » (épisode 1 saison 5 34:00 min)… C’est vraiment comme ça qu’un témoin le définirait ? On reste donc dans le politiquement correct et des fois ça frappe aux yeux.

En vrai on s’en fou que ce soit un arabe ou pas, mais tant qu’à faire ils auraient du beaucoup plus jouer là dessus. Là, si Kader s’appelait Julien ou David ça serait exactement la même chose, sauf peut-être avec sa mère, jouée par Tassadit Mandi et qui joue son rôle très cliché correctement. Alors, je comprends tout à fait cet angle (après tout Kader est commissaire avant tout), mais je pense juste que cela aurait rajouté de l’intérêt et du réalisme à la série. Je pense par exemple à Fares Fares dans Enquêtes du Département V mais bon on est dans une autre galaxie là.

Une des caractéristiques principales de Kader, c’est sa passion pour les séries américaines et plus particulièrement celles des années 70-80. Cette passion permet à la série des clins d’œils réguliers très sympa pour les amateurs de séries comme moi. On voit que les scénaristes connaissent leurs bases et les « dédicaces » sont légions à chaque épisode. Kader est très « old school » et c’est un grand plus pour la série. De plus cela est accentué par une bande originale recherchée et très très agréable.

Adeline Briard

Bon en gros, je la déteste. Elle est chiante, elle est pleine de problèmes, elle fait la gueule pratiquement tout le temps. On dirait mon Ex. Chérif est amoureux, elle aussi, et puis non, et puis oui, et puis… MERDE. Sincèrement, les épisodes autour de leurs relations m’ont gonflé.

Les autres

 La fille de Kader est jouée jusqu’à la saison 5 par Mélèze Bouzid. Elle est gentille, elle travaille bien à l’école, c’est un pilier de la vie de Chérif. Et surtout c’est grâce à elle qu’on a le droit à un bon gros FAIL.

Je m’explique. Fin de saison 4, elle part faire ses études à Boston, donc on ne la voit pas pendant la saison 5… SAUF que (pour une raison que j’ignore) les scénaristes ont décidé dans l’épisode 3 qu’elle allait faire un Skype avec son père. Et là… C’est le drame, je vous laisse juger par vous même :

Sarah chérif

J’ai donc développé 3 théories pouvant expliquer ce changement :

  • Sarah Chérif a profité de son séjour à boston pour perdre 10kg, et s’être fait refaire le visage.
  • Les scénaristes étaient saouls.
  • La fille d’un des scénaristes voulait absolument apparaître à la télé et c’est son cadeau d’anniversaire.

Je ne comprends pas l’intérêt de cette scène. Pourquoi un Skype ? Surtout pour ne rien dire, très étrange. Dans l’épisode 5 par contre, ils ont rectifié le tir et ils se parlent au téléphone cette fois (Skype ne devait plus bien marcher depuis la dernière mise à jour). En tout cas merci, je me suis bien marré.

Je passerai sur les autres personnages de Chérif saison 5, sauf pour Joël Baudemont, joué par François Bureloup que je trouve très bon. Il a hérité du rôle du couillon de service et il le fait très bien. J’ai trouvé que son personnage prenait vraiment de l’épaisseur dans cette saison et c’est une bonne chose. De nombreux clins d’œils dirigés directement au téléspectateur rajoute un peu de fraîcheur et d’auto-dérision à cette série. Bon pour être franc, c’est très basique et terre à terre, mais nous ne sommes pas là pour réfléchir alors ça passe bien.

Baudemont, mon héros

Baudemont, mon héros

Autre point important de cette nouvelle saison, l’arrivée d’Aurore Erguy dans le rôle du Capitaine Roxane Le Goff. Un vent d’air frais qui balaie Adeline pour mon plus grand plaisir.

Avis global Chérif Saison 5

Des épisodes originaux avec des surprises comme dans l’épisode 4 ou Chérif se la joue Mel Gibson (Ce que veulent les femmes). Mais surtout un énorme guest dans l’épisode puisque c’est Huggy les bons tuyaux, le vrai, joué par Antonio Fargas (et oui France 2 a pété la tirelire) qui est présent pendant tout l’épisode.

Et oui mec !

Et oui mec !

Cela donne un épisode hors norme, et agréable.

Pour conclure, j’ai trouvé cette saison moyenne (à cause des 4-5 premiers épisodes axés sur la relation Chérif/Adeline), mais avec une amélioration en milieu de saison pour un final très agréable. Bon on est pas là dans le mémorable ni dans l’oeuvre d’art à la True Détective. C’est une série France 2, mais elle fait le job, divertir.

De plus, j’ai trouvé que pendant cette saison, les scénaristes ont vraiment joué sur l’auto dérision et l’humour de la série. De nombreux messages directement adressés aux spectateurs, des blagues bien senties et j’ai adoré l’arrivée de Beaudemont dans le bar dans le dernier épisode. J’avoue, j’ai ri.

Voilà,, c’était mon avis sur Chérif saison 5. Une série dispensable, mais agréable (plaisir coupable). Je serai là pour la saison 6.

 

Notez cet avis/test :