Mr Nobody ou la complexité du choix

mr nobody

« L’heure » du choix

Mr Nobody c’est l’histoire d’un enfant (à l’âge adulte, interprété par Jared Leto plutôt très convaincant) qui, suite au divorce de ses parents, doit choisir entre vivre avec son père (Rhys Ifans), ou avec sa mère (Natasha Little), c’est aussi simple que cela, et pourtant cela donne le film le plus compliqué que j’ai eu à comprendre (et encore j’en ai tiré ma propre explication).

Tout au long du film, nous voyons différents chemins de vies selon le choix du jeune garçon, avec différents mariages, différentes carrières, différents caractères, jusqu’à différentes phrases et/ou comportements.

mr nobody

Trois axes de vie…

Toutes ces histoires sont « plus ou moins » racontées par le protagoniste, âgé de 118 ans (qui est le dernier humain « mortel » sur terre, le reste de l’espèce humaine étant devenu « immortel »).

Nous ne voyons pas tous les aspects des vies racontées, la quasi-totalité étant basé sur les relations avec les femmes et plus particulièrement l’une d’entre elle, Anna (interprétée par Diane Kruger).

mr nobody

Anna

Une fin trop floue ?

mr-nobody

Mr Nobody

Dit comme ça ce n’est pas très inspirant, mais la prise de tête que représente le film en vaut largement le détour, il fait partit des meilleurs films que j’ai pu voir, à condition de se laisser un peu (beaucoup) « porter » (quitte à le revoir une autre fois dans l’optique de mieux comprendre certaines choses).

« […]Il fait partit des meilleurs films que j’ai pu voir[…]Néanmoins la fin reste difficilement compréhensible. »

Il y a certaines explications scientifiques très intéressantes (et très prenantes), de la poésie, un jeu d’acteur très appréciable, bref tout est bien (si on n’est pas fatigué).

Néanmoins la fin reste difficilement compréhensible (si on considère qu’elle est compréhensible), et je me suis donc embarqué dans la recherche d’explications sur notre moteur de recherche préféré.

J’ai trouvé plusieurs explications, plusieurs théories, plusieurs fins possibles (et rarement les mêmes), j’ai même vu des explications extrêmement simples (comme si y’avait rien à comprendre) parmi les premiers résultats les mieux classés, mais ils n’ont de toute évidence pas regardé les dernières secondes du film (ce que je trouve un peu gonflé ceci dit en passant).

J’ai donc visionné plusieurs fois le film, et suis finalement parvenu à ma propre conclusion, celle qui me semble la plus « logique », et je vous conseille de faire de même (pour avoir vraiment épuré les différentes explications possibles, pour vous épargner des recherches sans fin).

Spoiler

Je pense que la fin du film est à l’image de l’histoire, on choisis (ou pas), ce que l’on souhaite comprendre.

Néanmoins, et contrairement à certaines analyses que j’ai put lire, je pense que s’arrêter à une explication fixe et définitive est typiquement ce qu’il ne faut surtout pas faire (ou alors il faut vraiment s’être endormi pendant la moitié du film et ne pas avoir vu la scène de fin), et je trouve que c’est ce qui donne tout son charme à ce film.

Je pense bien au contraire que cette « non fin » est exactement le final qu’il fallait vis à vis de la complexité du thème abordé, pour qu’on se rende compte, comme un bouquet final, du message que le film souhaite véhiculer au travers de différentes phrases tout au long de l’histoire.

Par exemple, et je pense que c’est la phrase clé, c’est l’explication autour du big-bang, de l’expansion de l’univers, de la valeur du temps.

Pour faire simple, au long du film, il nous est expliquer certaines théories, basées sur le big bang. S’appuyant sur la théorie des cordes, le film suggère l’idée d’un Big Crunch (en gros, c’est l’inverse d’un Big Bang)… Ce qui veut dire qu’il y a eut un Big Bang, une expansion de l’univers, et enfin, une sorte de retour en arrière (et on parle bien d’un rembobinage).

Or lors de la dernière scène, au moment de la mort de Mr Nobody, à l’heure précise prévue, une scène s’en suit où les dernières scènes du film se rembobinent…

Alors à partir de là, je ne comprends pas comment certaines critiques de films expliquent purement et simplement « Nous assistons à deux heures d’imagination d’un jeune garçon qui doit faire un choix »… (ce qui revient a avoir loupé 51% du message du film), à cause d’un passage où Mr Nobody dit au journaliste : « Vous n’existez pas. Ni moi. Nous ne vivons tout les deux que dans l’imagination d’un enfant de neuf ans. »

Je pense donc que le film a voulu « tout simplement » montré l’effet du Big Crunch, en laissant des indices tout au long du film (le mélange de la purée, la fumée de cigarette, jusqu’à l’explication de la théorie en elle-même entre deux personnages), pour enfin conclure que, « tant qu’aucun choix est fait, tout reste possible », qui est la base de la problématique du film.

« Je pense donc que le film a voulu « tout simplement » montré l’effet du Big Crunch. »

Si l’on lie ces deux idées, on en arrive à la conclusion que tout simplement, aucun choix n’est fait, et que Mr nobody n’est que la présentation de ces deux théories, et non pas une histoire de vie différentes (mais alors pas du tout), mais une appréhension du temps (dans le sens le plus simple, mais aussi le plus complexe puisqu’encore aujourd’hui inexpliqué par la science), c’est donc, avec le recul, une très belle (et merveilleuse) histoire, et l’un des films artistiques le plus « unique » que j’ai eut le plaisir de découvrir.

À noter en passant, que si la théorie des cordes n’est pas ce qui vous passionne le plus, le film est composé d’une ribambelle d’autres « petites » philosophies et de beaux messages à entendre (« Chaque vie est la bonne »), et que beaucoup sont de petits bijoux.

P.S: Je n’ai pas dit que mon explication était la bonne, j’ai bien précisé qu’il s’agissait de mon interprétation ! (et d’ailleurs, n’hésitez pas à partager la votre !)

[collapse]

Bref Mr Nobody fait partie de ces films qui sortent de l’ordinaire, ni excellents ni mauvais, mais sans nul doute à  mon sens, à avoir vu.

À bon entendeur, Salut !

mr nobody

Notez cet avis/test :