Bonjour à tous, aujourd’hui une petite review rapide du film Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle que j’ai eu le plaisir de voir hier soir. Alors rien de bien passionnant certes, mais j’ai passé un bon moment et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle c’est quoi ?

Il s’agit de la suite de Jumanji, réalisé par Joe Johnston, et sorti en 1995. C’est l’adaptation cinématographique du livre pour enfants Jumanji de Chris Van Allsburg, publié en 1981. Peut-être que vous êtes trop jeunes et que vous n’avez jamais vu le premier volet, et dans ce cas, je vous conseil fortement de le regarder, ce film fait office de film « culte » maintenant, tant par les effets spéciaux pour l’époque, que par le traitement des images de synthèses ce qui était une prouesse (par rapport à l’époque bien sûr). Enfin, les acteurs de l’époque étaient vraiment bons, pour rappel Robin Williams et Kirsten Dunst, étaient de la partie. Et voici le trailer d’époque pour vous mettre dans l’ambiance :

https://www.youtube.com/watch?v=GrlMYIYt-SI

Cette fois-ci c’est donc la suite, Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle, réalisée par Jake Kasdan, et un effort particulier à été fait pour garder l’esprit du premier volet. Mais commençons par le début :

Histoire et acteurs de Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle

Le film démarre en 1996 lorsque Alex (Nick Jonas) se voit offrir par son père un jeu de société nommé Jumanji, comme il ne s’y intéresse pas, le jeu se transforme en jeux vidéo. Il le lance et se trouve alors aspiré dans le jeu et disparaît.

20 ans plus tard, en 2016, 4 adolescents aux profils différents, habitant le même quartier, et allant à la même école se retrouvent en « colle » (je ne sais pas comment les jeunes disent aujourd’hui) au même moment. Je parle de profils différents car cela joue énormément sur la suite. À savoir également que chacun des ados est vraiment une caricature, mais à vrai dire, à 16 ans, tout le monde est un peu une caricature… Nous avons donc :

  • Alex Wolff qui joue Spencer Gilpin, adolescent renfermé, couvé par sa mère, craintif et qui se considère lui-même comme un Nerd. Accroc de jeux vidéos, c’est l’anti-héros par excellence. Ou plutôt il correspond totalement aux « héros » geeks que l’on voit habituellement.
jumanji 2 spencer

Moi au moment où j’écris cet article

  • Ser’Darius Blain  qui joue Anthony « Fridge » Johnson. Cette fois on a la caricature du sportif de l’école. Costaud et qui plaît aux filles. Fridge est ami d’enfance avec Spencer, mais il ne se fréquentent plus sauf lorsque Fridge fait faire ses devoirs par Spencer, ce qui va les amener à être punis.

jumanji 2 fridge

  • Madison Iseman qui joue Bethany Walker. Cette fois il s’agit de la Bimbo du lycée. En gros, elle aime montrer son nombril, se prendre en photo et actualiser son profil Instagram.
jumanji 2 Bethany

#lovemylife

  • Morgan Turner , qui joue Martha Kaply. L’adolescente mal dans sa peau, un peu rebelle et qui est à l’opposé de Bethany.

Nous avons donc ces 4 clichés sur patte qui vont se retrouver en colle au même moment. Leurs punition sera de ranger une pièce servant de débarras. Dans cette salle, ils vont vite découvrir une vieille console de jeu. Avec la cartouche de Jumanji à l’intérieur. Ils vont lancer le jeu, choisir leurs personnage et c’est à ce moment là que le film démarre vraiment.

jumanji 2

Une bonne partie en coop locale

En effet, au moment de lancer le jeu, les 4 adolescents se retrouvent « téleportés » au sein même du jeu. Et bien entendu, ils vont se retrouver dans le corps du personnage qu’ils avaient choisit en lançant le jeu, à savoir :

  • Spencer notre jeune geek, se retrouve dans la peau du héros, le Dr Smolder Bravestone. Il s’agit de l’archétype typique du héros de jeu vidéo, fort, extrêmement musclé et aux nombreuses facultés physiques. Forcément, il est joué par Dwayne Johnson. C’est amusant de voir cet adolescent chétif transporté dans le corps assez impressionnant de Dwayne Johnson. Aussi, même s’il est le personnage principal, la force du film réside avant tout sur l’ensemble du casting et des interactions entre eux.
jumanji 2 ! bienvenue dans la jungle

Spencer découvre ses points forts et faibles

  • Fridge se retrouve plongé dans le corps de Franklin « Mouse » Finbar. C’est un peu le compagnon classique du héros de jeu vidéo. Ses 2 principaux pouvoirs sont d’être hyper calé en zoologie et d’avoir un sac à dos avec tout ce dont Bravestone peut avoir besoin. Mouse est joué par Kevin Hart. Et franchement c’est un régal de voir Kevin Hart dans ce rôle de scoot. Cela faisait longtemps que je n’avais pas rit devant une réplique de film, et cela m’est arrivé plusieurs fois grâce à lui.

jumanji 2 kein hart

  •  Bethany se retrouve dans le corps du professeur Sheldon « Shelly » Oberon. Alors contrairement à ce que son pseudo pouvait laisser penser Shelly n’est pas une femme. C’est plutôt la caricature du bon vieux quarantenaire, archéologue et surtout gras. Il est joué par Jack Black . Je vous laisse imaginer le désarroi d’une jeune bimbo qui se retrouve dans le corps de Jack Black. Franchement, j’ai trouvé ça drôle, et très bien joué.

jumanji 2 jack black

  • Enfin Martha est Rudy Roundhouse, joué par Karen Gillan. On est là dans le profil de l’héroïne de jeux vidéo un peu à la Tomb raider. Bon c’est pas le personnage qui m’a fait le plus rire. Mais il y a des moments amusants, lorsque cette adolescente mal dans sa peau commence à réaliser qu’elle peut botter les fesses de n’importe quel méchant.
jumanji 2

Les acteurs, la grande force de Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle

Voilà pour les présentations. Une fois que ces 4 équipiers vont comprendre qu’ils sont au sein d’un jeu vidéo. Ils vont devoir s’unir pour passer chaque niveau sans perdre toutes leurs vies et passer le boss final joué par Bobby Cannavale. Ils vont entre temps retrouver le premier enfant perdu (Alex) qui est lui dans le rôle du pilote d’avion allergique aux moustiques. Le film raconte donc les péripéties de cette joyeuse équipe, alternant gags, actions et dialogues.

Pourquoi j’ai passé un excellent moment devant Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle ?

  • Les acteurs : En effet, tout tient grâce aux performances des acteurs et plus particulièrement Jack black et Kevin Hart qui font très fort. Il m’est arrivé fréquemment d’éclater de rire devant une réplique de Kevin Hart, surtout avec son histoire de sac à dos et son allergie au cake. Il n’en fait pas trop contrairement à certains de ces récents rôles et c’est drôle. Jack Black fait également très fort, dans son intonation, son attitude, ses regards. Alors que, comme le signalait John Bog, il en faisait un peu trop dans Le roi de la Polka, cette fois c’est parfait. Petite précision, j’ai vu le film en VO (avec les sous titres également en anglais) et j’imagine que la VF rend moins bien, et peut même faire passer ce film pour un navet.
  • Un film d’aventure oldshool : On est vraiment dans ce qui se faisait avant dans les films grand public, je pense à Jurassic Park et donc Jumanji. Des grands espaces, de la jungle, des méchants,… C’est agréable de retrouver cet esprit des années 90.
  • L’humour : On rejoint le point 1 sur la performance des acteurs. Ici, personne ne se prend au sérieux, tout est dérision. Les acteurs se moquent de leurs propres corps. Avec une mention spéciale pour Dayne Johnson qui montre une nouvelle fois qu’il a du recul sur ce qu’il représente. C’est un acteur que j’aime beaucoup depuis que je l’ai découvert dans la série Ballers, dont je ferais une review bientôt.
  • Une suite réussie : Je trouve que l’esprit du premier Jumanji est plutôt respecté. L’aventure, l’humour, les enfants,… On reste dans l’atmosphère. Et c’est à noter tant on nous a habitué à des suites mauvaises et ratées.
Conclusion, mon avis sur Jumanji 2 : Bienvenue dans la jungle

Alors c’est clair que ce n’est pas un film intelligent, ni qui donne des frissons ou fait réfléchir. On est ici dans le pur divertissement et c’est fait avec brio. Je suis sortis du visionnage avec le sentiment d’avoir passé un bon moment, ce qui n’est pas si commun en ce moment avec les derniers films que j’ai pu voir. Le second degré est constant, il n’y a que très peu de messages moralisateurs, ou en tout cas, ils ne m’ont pas choqué. Et enfin, les acteurs jouent vraiment le jeu tout au long du film. Un film à voir donc si vous voulez passer un petit moment sympathique, mais je vous conseille vraiment de le voir en VO, la plupart des blagues et du jeu des acteurs vont forcément tomber à l’eau en VF.

Notez cet avis/test :