Bonjour à tous, j’ai eu le plaisir de voir Annihilation hier, et voici mon retour.

Annihilation c’est quoi ?

Il s’agit d’un film de Science Fiction avec une pincée d’horreur, réalisé par Alex Garland. Si vous ne connaissez pas ce réalisateur, je vous conseille fortement de voir Ex Machina son précédent film sortit en 2014. Film d’anticipation, lent mais profond et très pertinent sur les A.I et notre rapport à l’évolution. Alex Garland est donc de retour pour Annihilation qui est une adaptation du roman du même nom de Jeff VanderMeer.

Le film joue sur son titre « Annihilation » qui peut avoir 2 significations (source : http://www.linternaute.fr/) :

  • Action mutuelle de deux particules au cours de laquelle elles disparaissent afin de muter en un groupe d’autres particules.
  • Action de rendre nul.

Ces 2 sens vont être à la base du film, à savoir l’évolution, mais aussi la destruction.

Histoire et Casting d’Annihilation

Alors tout d’abord sachez que je ne vais pas être neutre en écrivant cette review car l’actrice principal de ce film est Natalie Portman. En effet, comme toute personne née dans le début des années 80 (comme Natalie), son évolution cinématographique a rythmé pas mal de mes années. En effet, avec des films comme LéonHeat puis Star Wars, épisode I : La Menace fantôme  (puis les 2 et 3) et  V pour Vendetta, Natalie tient une place particulière dans mon panthéon des actrices. Alors je dois avouer que je l’avais perdu de vue depuis quelques années, et c’est avec plaisir que je l’ai retrouvé dans ce film.

Annihilation

Lena, biologiste armée

Les premières scènes qui servent d’introduction mettent tout de suite dans l’ambiance, on retrouve Natalie sur une chaise en pleine séance d’interrogatoire par une équipe de scientifique. L’interrogatoire est mené par Benedict Wong que je trouve toujours très bon même quand il joue que 3 min. Natalie apparaît confuse, perdue et très secouée. Tout de suite le film Spoil sur le sort des personnages principaux que l’on découvrira par la suite.

L’introduction passé, Annihilation démarre sur une mystérieuse comète s’écrasant sur un phare.

Annihilation

Puis on se retrouve dans une salle de classe, où Lena (Natalie) joue le rôle d’une biologiste enseignante. Dans la première scène Lena explique comment une bactérie cancérigène se multiplie et s’adapte à son environnement. On est tout de suite plongé dans le cœur du film, l’évolution, la génétique, l’ADN. Lena est mariée avec Kane (Oscar Isaac) militaire partis en mission depuis 1 an. Kane n’a plus donné de nouvelles depuis un an, et Lena le pense mort. Elle vit le deuil très difficilement.

Mais au bout d’un an, Kane réapparaît. Très confus, mystérieux, il ne se souvient de rien et semble complètement perdu. Au bout de quelques minutes il fait une hémorragie interne. Les secours arrivent vite sur place mais pendant le trajet vers l’hôpital, Lena et son mari sont kidnappés par une équipe de para, que l’on comprend rapidement être une agence du gouvernement.

Kane (Oscar Isaac)

Kane, pas au mieux de sa forme

Annihilation reprend dans l’Area X (le genre d’endroit qui fait fantasmer les conspirationnistes) lorsque Dr. Ventress (Jennifer Jason Leigh) pose des questions à Lena sur son mari : depuis quand est il rentré ? Lui a t-il donné des détails sur sa mission ? Sur comment il était rentré ?…

Dr. Ventress (Jennifer Jason Leigh)

Dr. Ventress

Le ton est très militaire. Mais très vite, le Dr. comprend que Lena ne sait rien et elle décide de lui expliquer ce qu’il se passe. En fait depuis 3 ans, et la venue de la comète dans le park de blackwater, une chose est apparue, appelée le miroitement. Il s’agit un peu d’une grande bulle de savon avançant constamment. Chaque personne, animal, drone, essayant de s’en approcher ne revient jamais. C’est ici que son mari a été envoyé en mission, et c’est le premier à en revenir.

Annihilation

Le « miroitement »

Un peu plus tard, dans l’Area X Lena fait la connaissance d’Anya (Gina Rodriguez), Josie (Tessa Thompson), Sheppard (Tuva Novotny). Ces 3 femmes sont toutes des « expertes » dans leurs domaines : Sheppard est géomorphologue, Anya est auxiliaire paramédical, Josie est physicienne. Elles sont là pour observer le miroitement et essayer de comprendre ce phénomène. Très vite, elles expliquent à Lena qu’elles vont entreprendre une expédition avec le Dr Ventress jusqu’au phare. Une expédition qui s’apparente donc à un suicide puisque personne (ou presque) n’en est jamais revenu.

Lena décide de partir avec elles, et c’est là qu’ Annihilation démarre vraiment.

Annihilation

Lena, Sheppard, Josie, Anya

Très vite, la confusion règne dans l’équipe. Le rapport au temps semble avoir disparu et chaque héroïne semble mal à l’aise dans cet étrange monde. On est plongé dans un univers parallèle. Elles s’aperçoivent assez rapidement que toutes les formes de vies sont modifiées, améliorées. Le film est à ce moment là un mélange de scène d’horreur angoissante, de paysage magnifiques, de stress psychologique et de questionnements.

Leur expédition s’apparente rapidement à une quête sans fin, sans retour. Chacune a ses raisons d’être là et surtout elles n’ont pas tellement de motifs les poussant à rentrer saines et sauves. Ce voyage fait figure de quête personnelle, où elles affrontent leurs propres démons, leurs angoisses. Je ne vais pas détailler ici la vision scientifique du film qui est assez poussée et peut sembler complexe. En gros le miroitement se sert des codes génétiques de l’ADN de tout et les modifient au fur et à mesure. Les animaux, la flore, tout est sujet à une modification, une « amélioration ». Et forcément, on s’aperçoit que nos héroïnes sont aussi touchées par ce phénomène.

Spoiler

Finalement, toutes vont mourir ou disparaître que ce soit mangées à cause des animaux qui sont devenus de super prédateurs soit à cause de leurs démons personnels. Seule Lena arrive jusqu’au phare. Elle retrouve alors une vidéo dans laquelle elle voit son mari avec son double. On comprend que « le miroitement » est allé jusqu’à copier les humains s’approchant de lui. On voit donc Kane parler à son double puis se faire exploser. Mais avant il demande à son double de retrouver sa femme. On comprend donc que le Kane que l’on a vu au début du film n’est qu’une image « recréé » par le miroitement. À son tour Lena va affronter son double. Il s’agit là d’un moment vraiment magistral du film. La B.O est magnifique, le jeu de Natalie Portman excellent. Tout est vraiment réuni pour cette scène vraiment incroyable. Une claque. Finalement, Lena va arriver à exploser le phare et donc détruire le miroitement à sa base.

Annihilation

La conclusion d’une scène magistrale

Annihilation reprend alors à la scène du début du film où Lena subit son interrogatoire. On lui explique qu’elle a réussit à supprimer complètement le miroitement. Finalement elle retrouve son mari qui est sorti du coma. Mais comme on le sait maintenant, il ne s’agit que d’une image de son mari, et lors d’une scène finale à twist, on s’aperçoit que Lena est aussi contaminée et que son vrai « moi » a été perdu pendant l’expédition.

[collapse]

Conclusion, mon avis sur Annihilation.

Tout d’abord, et pour ménager le suspens, j’ai adoré le film malgré quelques points qui m’ont gêné :

  • Le rythme est assez lent : En effet, j’ai trouvé qu’Annihilation souffrait d’une lenteur que je ne peux expliquer. Toute l’atmosphère pousse à la réflexion, à la double lecture, mais cela lui donne un rythme très étrange.
  • Des clichés : Les personnages secondaires sont vraiment hyper clichés, mais cela ne m’a pas dérangé.
  • Des incohérences : Les scènes d’actions semblent vraiment à la ramasse. On sent que ce n’est pas la spécialité du réalisateur et qu’elles sont vraiment là que pour apporter de l’angoisse au film, et cela donne certaines scènes vraiment très moyennes (je pense à la scène de l’alligator par exemple). Autre chose, je ne comprends pas comment les « doubles » arrivent à avoir des souvenirs…
Annihilation

Des scènes d’actions moyennes comparées au reste du film

Mais Annihilation est une pépite grâce :

  • Sa double/triple/quadruple lecture : En effet, quel plaisir de retrouver un film profond, beau et complexe à la fois. Les thèmes abordés en surface sont une invasion extra-terrestre (dieu?), mais il ne s’agit là que d’un prétexte. On peut voir partout sur internet fleurir les théories et explications sur le miroitement. La dépression, l’amour, la recherche du bonheur, l’autodestruction,… autant de thèmes abordés en profondeur. J’ai vraiment eu l’impression que tout le film était un voyage dans les questionnements interne de Lena suite à la disparition de son mari. Une quête de bonheur, de réponses. Et de voir que finalement chaque héroïne va disparaître dans cette quête est vraiment fort.
  • Sa complexité : J’ai trouvé toute les démonstrations sur le miroitement assez complexes et intelligentes. L’évolution, la recherche perpétuelle d’amélioration et adaptation de la nature sont des thèmes déjà abordés par Alex Garland, et c’est ici fait avec justesse.
Annihilation

L’évolution est en marche

  • Sa beauté : Des paysages magnifiques, des animaux sauvages surpuissants. Certaines scènes sont vraiment très belles, d’autres très angoissantes. J’ai trouvé cela très bien fait.
Annihilation

Certaines scènes sont des tableaux

  • Enfin, la B.O est vraiment d’excellente qualité et colle parfaitement au film.

En conclusion, je vous recommande fortement Annihilation qui est pour moi une pépite. Et surtout une des meilleures scènes de films qui m’a été donné de voir ces 10 dernières années (voir spoiler).

Un film différent et fort. Par contre une fois de plus je vous le conseille en VOSTFR, j’ai pu voir quelques minutes la VF et j’ai tout de suite décroché. L’immersion est bien meilleure en VO.

Notez cet avis/test :