Bonjour à tous, je viens de terminer de visionner :

Mute

Nouvelle production Netflix sortie le 23/02/2018.

Mute c’est quoi ?

Il s’agit d’un film d’Action/Science Fiction/Drame réalisé par Duncan Jones qui avait déjà réalisé le marquant Moon et autre Source Code. Le film se déroule dans un Berlin futuriste et est un hommage assumé au premier Blade Runner (le bon), et ça se voit dès les premiers plans du film. En effet, à l’instar d’Altered Carbon, on reconnait tout de suite cette vision du futur à travers des plans larges de nuit de ville ultra colorée, où se mélangent panneaux publicitaire lumineux fluo, voitures volantes et ambiance cyber-punk.

Mute

Ça devient la norme…

Scénario et personnages

Mute est basé principalement sur le personnage de Léo (joué par Alexander Skarsgård), jeune homme qui a 3 caractéristiques principales : il est Amish (à cause de ses parents), muet (à cause d’un accident de bateau, et de ses parents) et il adore l’apnée (car c’est cool). Léo travaille au Dreams, boîte de nuit où se mélangent humains, cyber-prostitué(e)s, mafieux Russes et toute une faune à la fois clichée et drôle. Manque de pot, ça manque un peu de charisme dans tout ça.

Léo est amoureux d’une fille aux cheveux bleus, nommée Naadirah (jouée par Seyneb Saleh). Car oui, dans le futur on a les cheveux bleus (comme dans le présent en fait). Naadirah sent le mystère dès le début du film, et on comprend tout de suite que sous son aspect gentille et protectrice, se cache un loup. Naadirah travaille également au Dreams, comme serveuse. Parce que comme tout le monde le sait, travailler avec sa copine dans une boîte de nuit, c’est cool et ça ne sent pas du tout l’embrouille.

Parallèlement à ce couple, un autre couple est mis en exergue tout au long du film. Il s’agit de Cactus Bill, joué par Paul Rudd, que j’ai trouvé bon dans son rôle de militaire déserteur/papa poule. Cactus est cool et pas uniquement parce qu’il porte des chemises à fleurs.

Paul Rudd, dans le futur

Cactus Bill est maintenant chirurgien et tortionnaire pour le patron du Dreams Maksim (Gilbert Owuor). Mais l’objectif de Cactus Bill c’est de partir au plus vite de cette ville et de ce pays qu’il ne supporte plus. Pour cela il attend des nouveaux passeports pour lui et sa fille, et enfin retourner aux US. Cactus Bill est constamment accompagné de Duck Teddington, joué par Justin Theroux dans un rôle à contre-emploi et que j’ai trouvé aussi très bon. Duck est également chirurgien mais surtout complètement malsain, à cause de son attirance pour les petites filles. Ces deux compères sont les meilleurs amis du monde, et leurs dialogues dans la première partie du film sont principalement une suite de sketchs se voulant burlesques et absurdes. C’est moyennement réussit, mais ça passe quand même.

Tout va se gâter lorsque Naadira va disparaître. Léo va alors commencer son enquête pour tenter de retrouver sa bien aimée, ce qui va l’amener dans les bas-fonds de ce Berlin futuriste. Alors quand on est muet, c’est pas évident d’enquêter, et cela va engendrer plusieurs situations mélangeant humour et pathétique. Je ne sais pas exactement quel était le but du réalisateur, mais certains moments m’ont gêner (vous savez ces moments où on se sent obligé de regarder son téléphone), et d’autres m’ont plu.

Pourquoi Mute m’a plu ?

Alors, plusieurs points :

  • J’ai bien aimé l’atmosphère globale. Le film ne se prend pas trop au sérieux en alternant les moments tragiques, d’autres comiques, et la manière de tourner en dérision ce monde absurde.

    Mute

    Dans le futur, le mono-sourcil, c’est cool

  • Certains dialogues. J’ai regardé le film en VOSTFR et certains dialogues sont pas mal. Alternant anglais, allemand, patois futuriste, là aussi ça ne se prend pas au sérieux.
  • Le recul du film sur le futur. Plusieurs moments repoussent la limite des anachronismes dans ce futur imaginé. Un doux mélange de vielles voitures et voitures volantes, cyber-robot sexuel et rues pavées, ce mélange est assez cocasse et j’ai trouvé cela rafraîchissant. Autre point « novateur », on voit le futur de jour ! Avec une vraie lumière ! Pas de filtres Instagram, ce qui est est fort agréable.
  • La manière dont est traitée la pédophilie. 

Pourquoi Mute ne m’a pas plu ?

  • L’histoire  : Et bien principalement à cause de son histoire très bateau. Mute est basé sur le double jeu des personnages, et c’est pas mal amené, mais une fois qu’on sait pourquoi Naadirah a disparue, et bien la fin se devine tout de suite. C’est même un peu trop facile. Alors quand l’histoire d’un film n’est pas terrible, difficile d’aimer le film…
  • Le manque de charisme du héros principal. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’ai pas accroché sur le personnage de Léo. Il est là sans être là, et souffre vraiment de la comparaison avec Cactus Bill qui marque vraiment chacune de ses scènes.
  • Beaucoup de clichés. Dans un futur imaginaire, il est dommage de retrouver autant de clichés. J’espère que c’est fait exprès, mais retrouver des mafieux Russes et des soldats Américains, c’est quand même dommage et je trouve que cela manque d’imagination.

Conclusion

Alors pour moi, il s’agit d’un film « moyen ». Je ne regrette pas le visionnage et j’ai même passé un bon moment, mais je ne pourrais pas le recommander, c’est un film qui s’oublie assez vite finalement. Encore une fois, malgré un gros budget, un réalisateur renommé, un bon casting, Netflix rate le coche du film « marquant » et ce n’est pas faute d’essayer. J’ai l’impression (encore) d’avoir du vide dans un bel emballage, dommage !

Notez cet avis/test :