Et voici la fin tant attendu de la saison 3 de Gomorra !

Pourquoi tant attendu ?

Déjà parce que la fin de la saison 2 de Gomorra annonçait le KO et que j’avais vraiment hâte d’en voir les conséquences. Ensuite parce qu’avec 2 épisodes par semaines, pour un total de 12 épisodes et bien on arrive à 1 mois et demi de frustration. Et surtout le visionnage de cette saison fut un parcours semé d’embûches, entre les traductions merdiques, les recherches de vidéos de bonnes qualités tout en évitant les spoilers qui abondent de tous les côtés.

Finalement grâce à Reddit + Addicted (ne me remerciez pas) et quelques sites italiens de téléchargement , j’ai pu trouver tous les épisodes en qualité 1080p avec des sous titres de très bonnes qualités… J’ai donc sué pour voir cette saison de Gomorra, et pour quel résultat ? Et bien une saison magnifique !

Tout d’abord, au niveau du scénario, (no spoiler)

la saison démarre doucement avec une mise à jour sur la situation des survivants de la saison 2. Gennaro (Salvatore Espositoest enfin devenu un adulte responsable à Rome, Ciro (Marco D’Amorse refait une santé (relative) en Bulgarie. Et l’actrice principale (Naples) arrive doucement au fil des épisodes, jamais mis en valeur, toujours ghetto et victime de sa faune.

Pas content Ciro

Ciro, toujours souriant tout au long de la saison

Tu deviendras un homme mon fils

Tu deviendras un homme mon fils

 

Ensuite, on est vite plongé dans le vif du sujet  autour du conflit entre Gennaro et son beau père. Leur rivalité va être à la base de toute la saison et va nous plonger autour des antagonismes existants entre ‘les singes’ (les habitants de la périphéries de Naples) et les ‘nobles’ qui tiennent le centre ville de Naples depuis plusieurs générations. cq5dam.web.738.462

Conflits de générations donc, guerre des quartiers, mais surtout guerres des ‘gangs’

Sincèrement, la saison 3 de Gomorra passe très vite et je ne me suis pas ennuyé un seul instant. Ces nouvelles rivalités géographiques ainsi que de personnes, vont entraîner des situations épiques comme cette série sait si bien le faire.

Quoi de neuf ?

Tout d’abord, l’invasion des hipsters.

Les hipsters napolitain, nouveaux personnages de cette saison

Les hipsters napolitain, nouveaux personnages de cette saison

Ces barbus, tatoués, sont un peu gothiques et très percés et même en Italie. Mais comme on est à Naples, les hipsters ne recherchent pas un Starbucks mais à conquérir le monde. Cette nouvelle jeunesse du centre, complètement différente des autres bandes de jeunes habituelles de la série, va mener sa révolution jusqu’à un épisode 12 magistral. Donc autant vous prévenir, si vous pensiez avoir tout vu dans les saisons précédentes, et que vous trouvez que cette saison traîne en longueur, l’épisode 12 va vous calmer une fois pour toute.

Comme on est à Naples, les hipsters ne recherchent pas un Starbucks mais à conquérir le monde

La ville de Naples comme vous ne la verrez jamais dans la série

La ville de Naples comme vous ne la verrez jamais dans la série

Personnages

Au niveau des personnages déjà connus, Genni est donc maintenant père avec les responsabilités que cela engendre surtout quand on importe des tonnes de cocaïne d’Amérique du sud. Sa rivalité avec son beau-père et la conséquence de cette rivalité vont être à la base du déroulement de cette saison.

Ciro apparaît lui comme un fantôme, sa vie n’ayant plus beaucoup de sens… L’immortel est distant, froid, mais toujours aussi charismatique. Il me semble qu’il sourit une seule fois dans toute la saison pendant l’épisode 11, ça en fait des heures à faire la gueule…. Mais bon on veut bien l’excuser, cela reste le personnage central de cette nouvelle saison et une fois de plus, son jeu est excellent.
Pour les actrices, on retrouve Scianel (Annalisa Magliocca), plus saloperie que jamais et surtout Patrizia (Cristiana Dell’Anna), qui monte en puissance depuis 2 saisons maintenant et il y a fort à parier que ce n’est que le début.

 

Spoiler


Mais comment faire pour la suite ? Depuis 3 saisons Ciro mange les autres personnages par son charisme et son histoire (sauf peut-être le père), mais je ne vois pas comment Sang bleu ou autres barbus vont pouvoir relancer l’intérêt d’une saison 4 !

[collapse]

Coup de gueule

Impossible de parler de Gomorra sans crier sur le générique de fin de chaque épisode. Qui a eu l’idée de montrer des extraits de l’épisode suivant dans le générique de fin ? La seule explication que je vois c’est que la production détestant la bande originale souhaitait trouver un moyen pour que le téléspectateur coupe vite, c’est réussi. Rendons donc justice à NTO’ & Lucariello avec le clip de la bo.

Bilan

Je me suis régalé en regardant chaque épisode. On est dans de la pure fiction bien entendu et les scénaristes montrent le coté ‘romantique’ de la mafia (bon ça reste violent quand même), avec des personnages charismatiques, code de l’honneur, gros flingues, rital attitude ultra poussée. Tous les clichés y passent et j’ai adoré cela. Alors à mon sens on n’arrive pas au niveau de la série Narcos, mais elle est différente et tout aussi prenante. A voir comment la série va aborder la saison 4 et je dois avouer que je m’inquiète un peu pour la suite.
A VOIR DONC, EN VOSTFR bien entendu !

Notez cet avis/test :