Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous donner mon avis sur une nouvelle série dont je viens de terminer de visionner la saison 1 :

McMafia Saison 1

Contexte:

McMafia est une série de type  drame/mafia dirigée par James Watkins que l’on avait pu déjà voir aux manettes de certains épisodes de Black Mirror. Le premier épisode de la saison 1 a été présentée en janvier 2018 sur la BBC (normalement gage de qualité), et l’épisode 8, le final de la saison, le 11 Février 2018. Il n’y a pas encore de sortie prévue en France au moment où je vous parle, mais la série est disponible facilement en VOST et la traduction est de bonne qualité.

L’histoire est basée sur le livre de Misha Glenny « McMafia: au cœur de la criminalité internationale ». Ce livre/enquête traite des nouvelles formes de mafias et organismes criminels basés sur la mondialisation, le capitalisme à outrance, qui ont des stratégies similaires aux multinationales conventionnelles.

Acteurs et synopsis de McMafia saison 1

J’ai vraiment ressentis cette saison 1 comme les « présentations » des personnages et la mise en place de l’histoire. On sent déjà que cette série aura une saison 2, une saison 3, voir plus. McMafia est centrée sur le personnage d’Alex Godman, joué par James Norton. Alex est un jeune trader très caricatural du « Golden Boy » travaillant à la City Londonienne. A part sa ressemblance avec Wentworth Miller, Alex est riche, intelligent, sportif, fiancé à une jolie anglaise (jouée par Juliet Rylance). Bref, Alex a tout pour réussir.

McMafia Saison 1

La légende raconte qu’on voit les plans de Fox River sur son dos

Seul problème, sa famille.

En effet, le père d’Alex (Aleksei Serebryakov, que j’ai trouvé très très moyen) est un ancien mafieux Russe, qui a du quitter son pays pour refaire sa vie. Accompagné par sa femme (jouée par Maria Shukshina) et sa fille (dont je n’ai pas envie de parler), il vit maintenant à Londres dans le luxe et l’ennui. Ses seules activités, sont donner à manger aux canards et tromper sa femme, tout en buvant de la vodka.

McMafia Saison 1

Une famille en or

Autre ombre au tableau dans cette famille expatriée idéale, Boris Goldman, l’oncle d’Alex, joué par David Dencik. Boris n’a jamais arrêté les affaires douteuses et sans lui, pas de climax, pas de McMafia saison 1.

Attention, cette section contient des spoilers sur l’épisode 1 et 2 qui mettent en place la série. Rien de grave donc, mais je préfère vous prévenir.

Spoiler

Un beau matin, Boris Goldman (qui est donc mafieux et Russe), décide de faire tuer Vadim Kalyagin (joué par Merab Ninidze), grand ennemi de la famille Goldman. Vadim est un des plus grands mafieux Russe et il contrôle le trafic d’Héroïne venant du Pakistan et inondant le marché Européen. C’est aussi à cause de lui que les Goldman ont du déménager, et il existe de lourds antécédents entre lui et la famille Goldman. Pour couronner le tout, Vadim est plus ou moins soutenu par les hautes autorités Russes.

McMafia Saison 1

Vadim, le méchant

Vouloir l’assassiner n’est donc pas la meilleure idée, mais cela n’a pas l’air de déranger Boris Goldman.

Manque de bol, l’assassinat va échouer et Vadim va vouloir se venger.

Pour satisfaire sa vengeance, son seul but est d’éliminer toute la famille Goldam qu’il pense être responsable de cette tentative (alors que c’est uniquement l’oncle foireux). C’est ainsi qu’un beau matin, alors qu’Alex est chez son oncle, des tueurs vont vouloir les éliminer. Boris va y rester, tandis qu’Alex va réussir à s’échapper et c’est ainsi que se met en place le scénario et la transformation de notre Golden Boy.

[collapse]

Voila, fin spoiler.

Après cet événement, Alex comprend vite que toute sa famille est en danger. Alors, il décide de devenir lui-même mafieux afin de détruire son ennemi. On appelle cela combattre le mal par le mal et c’est la base de la série.

Alex qui gère un fond spéculatif qui n’est pas au mieux, va copiner avec Semiyon Kleiman (David Strathairn). Semiyon est d’origine Russe mais vit maintenant en Israël où il est député, mais surtout responsable d’une flotte de navire de Fret servant à transiter des marchandises de contrebande. Semiyon a également une dent contre Vadim, ce qui le rapproche d’Alex. Les 2 vont donc s’associer pour contrer Vadim dans ses affaires.

C’est ainsi qu’Alex Goldman va mettre un pied dans l’illégalité totale et petit à petit faire sa place dans ce monde.  Il semblerait qu’Alex ait ça dans le sang. Au fur et à mesure de la saison, il va se créer son propre réseau entre Narco trafiquant (dont l’ambassadeur est Antonio Mendez, plutôt bien joué par Caio Blat) et haut dignitaire Russe.

McMafia Saison 1

Antonio Mendez – Narco Diplomate

Toute la saison tourne autour de ça : L’apprentissage, la découverte et surtout la spirale infernale qui va faire d’un jeune homme bien sous tout rapport un mafieux international sans pitié. Une sorte de descente aux enfers volontaire. Bon, niveau violence, ça reste très soft, mais ça monte en puissance et il y a fort à parier que ce n’est que le début. Alors on est pas dans la cruauté et la précision de Gomorra, très loin de ça même. 

Là où se différencie MC mafia des autres séries similaires, c’est sur l’aspect international. Alors que Gomorra reste très centré sur l’Italie et Naples en particulier, McMafia met l’accent sur l’internationalisation de ces organismes mafieux et c’est vraiment agréable.

En effet, c’est rare qu’une série passe de Londres à Prague en passant par Moscou, Mumbai et l’Israël. On a même un passage sur la Côte d’azur avec une croisière en bateau sur les Îles de Lérins. Enfin, s’il y avait des mafieux sur la côte d’azur, ça se saurait…

McMafia Saison 1

On prend vraiment conscience de l’aspect tentaculaire et incontrôlable des mafias. Les passages se déroulant en Inde sortent vraiment de l’ordinaire et j’ai vraiment trouvé cela intéressant. Cette mondialisation du crime, passe par les lieux géographiques mais aussi par les nationalités. On est plus du tout dans le schéma classique d’une mafia locale qui va prendre le contrôle d’un business dans un lieu précis. Maintenant, c’est plusieurs nationalités, d’horizons différents, qui vont participer à la mise en place d’un réseau global et international. On est vraiment dans la mondialisation du crime et c’est plutôt bien détaillé. 

McMafia saison 1 surf sur des thèmes tels que :

  • L’influence de nos origines sur notre parcours.
  • Les conséquences de nos actes sur nos proches.
  • L’importance de la city et des banques pour le crime organisé.
  • La mondialisation tentaculaire des organismes mafieux.

Conclusion, mon avis sur McMafia Saison 1

Alors une fois qu’on a compris que le titre n’était pas si nul, et bien la série est agréable. On est pas dans le chef d’oeuvre ni dans la série marquante, mais on passe un bon moment. Surtout j’ai hâte de voir jusque où cette descente aux enfers va aller. Seul problème de taille pour moi, des personnages périphériques pas super bien joués avec des histoires secondaires pas vraiment intéressantes (les batifolages du père par exemple, ou encore l’histoire de la pauvre Russe déracinée). Vraiment, je trouve que toutes les intrigues secondaires sont bâclées et n’apportent pas grand chose à McMafia saison 1, à part du temps de gagné sur l’intrigue principale.

J’espère que la saison 2 rectifiera le tir à ce niveau là, et on pourrait avoir une très bonne série sur la longueur.

 

Notez cet avis/test :