Bonjour à tous, aujourd’hui, je vais vous parler de la saison 1 de Dark.

Dark, c’est quoi ?

Dark est une série de science-fiction Allemande sur Netflix publiée sur le site en décembre 2017. Il s’agit là de la première série Netflix originale Allemande, et elle ne nous déçoit pas. En effet, on retrouve dans Dark des caractéristiques typiques de films policiers ou thrillers Allemands, et non je ne pense pas à « Derrick », mais plutôt à Die Welle (La Vague), ou Tartort, qui ont le don de créer une atmosphère sans égale et vous laisseront scotché devant votre TV avec des frissons plein l’échine.

L’histoire :

La saison 1 de Dark commence très fort avec une première scène qui nous accroche directement. L’histoire prend place dans la petite ville de Winden, en 2019, où l’on suit le personnage principal, Jonas Kahnwald (joué par Louis Hofmann), un adolescent arborant un air assez trouble tout au long de la série.

La jolie centrale nucléaire de Winden

Traumatisé par le suicide de son père, celui-ci tente, malgré des circonstances assez glauques, de vivre une vie d’adolescent normal. Les choses prennent un tour (encore plus) sérieux, lorsque Jonas retourne à l’école, et que l’on découvre que l’un de ses camarades est porté disparu depuis deux semaines. C’est à ce moment-là que l’atmosphère déjà mystérieuse prend une sombre tournure, où l’on découvre petit à petit le méli-mélo des relations fracturées entre les habitants de la ville, notamment le sinistre passé et les doubles vies de quatre familles, révélant un mystère qui s’étend jusqu’à trois générations. La série va alors jusqu’à explorer les liens complexes entre les personnages, et se concentre spécifiquement sur les années 1953, 1986 et bien évidemment 2019 (soit, le présent dans cet univers fictif). Vous vous demandez sûrement comment, mais comme le dit très clairement la bande-annonce de Dark, la question n’est pas comment, qui et pourquoi, mais plutôt QUAND, et là, si vous êtes fans de physique quantique et de théories de simulation comme moi, alors croyez-moi, vous allez adorer cette série, mais je ne vous en dis pas plus là-dessus au risque de vous spoiler.

Dark se démarque également avec des dialogues assez cyniques et taciturnes, et une bande-son très, très belle et travaillée : vous y retrouverez du Nena, Aparat, Ben Frost, et même un brin de Kreator, et personnellement (je ne dois sûrement pas être la seule), je considère que la bande-son joue un rôle extrêmement important dans toute œuvre cinématique, et ce, quelle que soit son genre.

Spoilers et résumés des épisodes de la saison 1 :

Dès 2019, l’histoire se propage entre 1986 et 1953, par le biais de la possibilité de voyager dans le temps. Certains personnages prennent alors conscience de l’existence d’un trou noir présent dans une grotte située sous la centrale nucléaire locale, tenue par la très influente famille Tiedemann.

Au cours de la première saison, les secrets des familles Kahnwald, Nielsen, Doppler et Tiedemann se révèlent peu à peu, et leurs vies commencent à s’effondrer à mesure que les liens entre les enfants disparus et l’histoire de la ville et de ses citoyens deviennent évidents.

Spoiler

Épisode 1 :

Dark commence  avec Michael Kahnwald (Sebastian Rudolph), âgé de 43 ans, qui se suicide en laissant une note. Cependant, sa mère, Ines (Anne Ratte-Polle, Lena Urzendowsky, Angela Winkler), cache sa lettre de suicide avant que quelqu’un d’autre ne la remarque. Son fils Jonas se réveille en sueur après un cauchemar, et est visiblement très profondément affecté par le suicide de son père. Il retourne quand même à l’école et retrouve son meilleur ami, Bartosz Tiedemann (Paul Lux), qui sort maintenant avec Martha (Lisa Vicari), pour qui Jonas a clairement le béguin. Erik Obendorf, le principal fournisseur de marijuana du lycée, et camarade de classe de Jonas, a disparu depuis deux semaines, alors que l’officier de police Ulrich Nielsen (Oliver MasucciLudger Bökelmann) – le père de Martha et de ses frères, l’adolescent Magnus et le pré-adolescent Mikkel – a été assigné à l’enquête. Ulrich est également impliqué dans une affaire de cœur et trompe sa femme, la directrice du lycée Katharina (Jördis Triebel, Nele Trebs) , avec la mère de Jonas, Hannah (Maja Schöne, Ella Lee).

Vous suivez toujours ? Autant vous dire qu’il ma fallu plusieurs épisodes pour me rappeler qui est qui, car si Dark a une atmosphère et intrigue très intéressante, le grand nombre de personnages qui nous sont présentés reste un peu difficile à suivre vous vous en doutez bien, surtout au début. MAIS, continuez de vous accrocher, car la série en vaut la peine.

L’épisode continue avec Bartosz qui a la brillante idée d’aller chercher le stock de drogue d’Erik dans une grotte non loin de la centrale nucléaire de la ville, et bien sûr, ils y vont de nuit.
Jonas, Bartosz, les trois enfants Nielsen et sa camarade de classe Franziska Doppler (Gina Stiebitz) se retrouvent donc à traîner à côté de la grotte en pleine nuit, et bien évidemment prennent peur lorsque des sons étranges apparaissent et lorsque leurs lampes de poche commencent à vaciller. Mikkel (le plus jeune des enfants Nielsen, joué par Daan Lennard Liebrenz) disparaît alors qu’ils s’enfuient de la grotte, et là, ça commence à devenir chaud puisque, le lendemain, le corps d’un jeune garçon est découvert. Heureusement pour la famille Nielsen (enfin ça, ça reste à voir, je ne vous en dis pas plus pour l’instant), ce n’est pas celui de Mikkel. L’épisode se termine alors sur une silhouette à capuchon que l’on voit attacher Erik à une chaise, tout en serrant une sorte de mécanisme en métal autour de sa tête.

Épisode 2 :

La disparition de Mikkel ramène en mémoire de mauvais souvenirs de 1986 à la famille Nielsen, quand le jeune frère d’Ulrich (le policier qui a perdu Mikkel, vous vous souvenez ?), Mads, a disparu. Ulrich commence alors à se dire que les disparitions d’Erik, de Mikkel et du corps du troisième garçon sont liées. En cherchant les grottes, il trouve une porte verrouillée menant à la centrale nucléaire voisine, mais malheureusement pour lui, son vieux copain Aleksander Tiedemann (le directeur de la centrale nucléaire et le père de Bartosz, joué par Peter Benedict) refuse de laisser entrer Ulrich. Le chef de la police, Charlotte Doppler (Karoline Eichhorn, Stephanie Amarell), (et l’un de mes personnages préférés), apprend alors que le corps du garçon décédé, vêtu d’un costume des années 1980, est mort seulement 16 heures plus tôt, et que ses oreilles ont été détruites par une extrême pression. Plus tard, alors que les lumières commencent à scintiller et que les oiseaux tombent morts du ciel (en référence à Life is Strange ?) et que les choses commencent vraiment à devenir de plus en plus étranges, un homme à capuche (tiens tiens…) entre dans l’hôtel de la mère de Bartosz, Regina. L’épisode se termine alors avec un Mikkel désorienté qui se réveille dans la grotte et rentre chez lui, seulement pour découvrir que la date dans laquelle il se trouve est le 5 novembre 1986. Autant vous dire que les choses deviennent de plus en plus bizarres, et on n’a qu’une envie : continuer !

Épisode 3 :

Cet épisode commence en 1986, quatre semaines après la disparition de Mads Nielsen ; on y retrouve un Mikkel désespéré qui est pris en charge par le policier Egon Tiedemann, qui soupçonne qu’il a été battu par l’adolescent Ulrich. Mikkel est amené à l’hôpital par l’infirmière Ines Kahnwald, qui gagne sa confiance. Pendant ce temps, à la centrale nucléaire, la nouvelle directrice Claudia Tiedemann (la fille d’Egon et la mère de Regina), s’affrontent avec son prédécesseur, Bernd Doppler, qui l’informe des barils secrets cachés dans les grottes voisines. Le fils de Bernd, le garde Helge, donne à Claudia un livre : Eine Reise durch die Zeit (Le voyage dans le temps) de H. G. Tannhaus.

On comprend alors que Dark nous donne beaucoup de pièces d’un puzzle et nous demande de faire attention aux détails, ce que je vous conseille de faire si vous voulez vraiment ne rien rater. Pendant ce temps, alors que l’électricité de la ville vacille, une Charlotte adolescente commence à enquêter sur (surprise !) la mort de plusieurs oiseaux, tandis que la jeune Hannah, timide, a un béguin pour Ulrich, et Regina est victime d’intimidations et se mutile, nous donnant un aperçu de qui sont réellement les personnages qu’on nous a présentés lors des deux premiers épisodes.

« Dark nous donne beaucoup de pièces d’un puzzle et nous demande de faire attention aux détails… »

Les choses se corsent alors lorsqu’un troupeau de 33 moutons est retrouvé mort d’arrêts cardiaques avec ruptures de leurs tympans. Une des scènes les plus intéressantes se passe alors, lorsque Mikkel se faufile loin de l’hôpital et retourne dans les grottes ; après s’être blessé, il appelle à l’aide et, un Ulrich présent en 2019 qui était lui aussi retourné dans les grottes, entend ses faibles appels, mais ils ne peuvent pas se voir (so close yet so far).

Épisode 4 :

Nous revoilà en 2019, où Jonas trouve des cartes et des notes sur les grottes dans le garage de sa famille, tandis que Charlotte essaie de trouver un lien entre les garçons disparus et les oiseaux morts qui, comme le cadavre, ont les tympans éclatés. Les oiseaux montrent également des symptômes similaires aux oiseaux trouvés après la catastrophe de Tchernobyl, et Charlotte soupçonne des liens avec les événements Winden de 1986. Pendant ce temps, son mariage avec le psychologue Peter s’effondre depuis qu’il a été découvert qu’il avait une liaison avec une prostituée transgenre, et elle trouve la preuve que Peter était sorti conduire la nuit de la disparition de Mikkel, bien qu’il prétende le contraire. Leur fille aînée, Franziska, confie à Magnus Nielsen qu’elle envisage de quitter Winden en raison du mariage naufragé de ses parents, et ils finissent par avoir des relations sexuelles, car, on le sait bien, rien de tel que de parler de relations de familles brisées et d’un passé traumatique pour flirter avec quelqu’un (bon, mauvaise blague, je sais). La jeune sœur de Franziska, Elisabeth la sourde, disparaît après l’école (car sa mère Charlotte est trop occupée avec ses oiseaux pour s’occuper de sa fille), mais finit par rentrer chez elle très tard la nuit, expliquant qu’elle a rencontré un homme mystérieux, Noah, qui lui a donné une montre appartenant à Charlotte. Pendant ce temps, le père de Peter – le mari de Charlotte – Helge, qui souffre de démence, est trouvé errant dans la forêt, affirmant qu’il « doit arrêter Noah ». Le lendemain matin, revoilà la silhouette encapuchonnée qui s’approche de l’ami d’Elisabeth, Yasin, et lui dit que Noah l’a envoyé.

Bonne ambiance !

Épisode 5 :

L’épisode 5 de la saison 1 de Dark commence en 1986, avec Mikkel à l’hôpital après s’être cassé la jambe dans la grotte, et qui est visité par un prêtre : Noah. Après avoir vu Ulrich et Katharina faire l’amour, Hannah dit faussement à la police qu’elle a vu Ulrich violer Katharina, et Ulrich est arrêté.
Pendant ce temps en 2019, Yasin, le petit garçon et « petit copain » d’Elizabeth (la petite fille sourde de Charlotte) a également disparu, et là, la panique commence à se répandre en ville. Charlotte va même jusqu’à accuser Peter d’être impliqué dans les disparitions des garçons. Les relations se compliquent entre nos personnages, et Jonas reçoit un colis de l’étranger vivant à l’hôtel de Regina, sans savoir que celui-ci vient de lui bien sûr. Jonas rencontre d’ailleurs l’étranger à la tombe de son père qui lui dira que son père lui a déjà sauvé la vie. En attendant, Bartosz rencontre le fournisseur de drogue d’Erik Obendorf, qui s’avère être nul autre que le prêtre Noah. Plus tard, Jonas reçoit le paquet de l’Étranger contenant une lumière, un compteur Geiger et la lettre de suicide de Michael. Dans la lettre, le père de Jonas explique que le 4 novembre 2019, il retourna en 1986, où il resta et grandit, élevé par Ines, finissant par épouser Hannah et devenant père de Jonas. Et là, grosse surprise, Mikkel Nielsen devient ainsi Michael Kahnwald.

Épisode 6 :

En 2019, la famille Nielsen tente désespérément de rester à flot, alors que les relations entre les personnages continuent de se compliquer, et que certains drames et secrets du passé se révèlent. En visitant la morgue, Ulrich se rend finalement compte que le garçon mort est Mads, son petit frère, et que celui-ci n’est pas du tout âgé malgré le fait qu’il soit disparu depuis 33 ans. Pendant ce temps, Jonas garde le contenu de la lettre de suicide de son père pour lui, et décide d’entrer dans les grottes avec les notes de son père et l’équipement de l’emballage envoyé par l’étranger. Dans les grottes, il trouve une porte avec une phrase latine, Sic mundus creatus est (« Ainsi le monde a été créé »), et après avoir rampé de l’autre côté, il remarque des dépliants mis en place pour les disparus Mads Nielsen. Une fourgonnette passe et s’arrête : c’est Hannah, 14 ans, et son père Sebastian, qui lui offrent un tour sous la pluie, l’avertissant des pluies acides de la récente catastrophe de Tchernobyl. Jonas comprend alors qu’il a, lui aussi, voyagé dans le passé.

Épisode 7 :

En 2019, la police est finalement autorisée à entrer dans la centrale nucléaire, et Charlotte trouve une porte fermée soudée dans les grottes. Pendant ce temps, Ulrich trouve les notes de 1986 d’Egon, faisant de Helge un suspect (car celui-ci travaillait à l’usine la nuit où Mads a disparu), et lui rend visite à la maison de retraite. Effrayé, Helge prétend être capable de changer le passé et le futur. Ulrich est suspendu du travail et Katharina le confronte à sa liaison. Charlotte découvre que le système de cavernes passe sous une vieille cabane appartenant à Helge, et plus tard elle reçoit un message vocal d’Ulrich, indiquant qu’Helge est le kidnappeur, mais que la question n’est pas comment il le fait, mais quand. Tard dans la nuit, Helge quitte la maison de retraite, suivi par Ulrich, qui apporte avec lui un livre de la chambre de Helge : Eine Reise durch die Zeit par H.G. Tannhaus.

Jonas se promène pendant ce temps en 1986, observe Mikkel et se retrouve face à l’étranger qui l’avertit que, s’il ramène Mikkel chez lui en 2019, il effacera sa propre existence ; les choses deviennent de plus en plus intenses et le suspens ne cesse d’augmenter à ce stade de Dark, et on en demande et redemande.

Épisode 8 :

En 1953, les oiseaux commencent à mourir, et les corps non identifiés d’Erik et de Yasin sont découverts. Le chef de la police Daniel Kahnwald et l’officier Egon Tiedemann sont déconcertés par les tenues étranges des garçons (et par le fait que leurs vêtements soient fabriqués en Chine). Ulrich (venant de 2019) arrive en 1953 et rencontre plusieurs habitants, dont la nouvelle venue Agnes Nielsen (sa grand-mère), son fils Tronte (donc le père d’Ulrich) qui sont sur le point de louer une chambre dans la maison Tiedemann, et un horloger nommé H.G. Tannhaus à qui il montre le livre de Helge Eine Reise durch die Zeit, qui ne reconnait pas ce livre. Lorsqu’il se trouve chez l’horloger, une jeune Ines et Jana (la mère d’Ulrich) parlent à celui-ci, et Ulrich (qui écoutait évidemment la conversation) apprend que deux corps d’enfants ont été trouvés. Il sort alors en courant à la recherche de réponses et se retrouve finalement face à un Helge âgé de 9 ans. Ulrich se dit alors que tuer Helge maintenant sauvera la vie de tous les garçons disparus. Vient alors une scène que j’ai trouvée très dure à regarder, où il matraque Helge et le laisse pour mort dans le bunker. Plus tard, Tannhaus trouve le smartphone d’Ulrich.

En 1986, l’Étranger rencontre un vieux Tannhaus (l’horloger), qui partage sa théorie du voyage dans le temps à travers les trous noirs. L’Étranger confirme ses théories, et affirme qu’il existe bel et bien un trou noir sur Winden, permettant aux gens de voyager 33 ans dans le passé ou dans le futur. Il demande à Tannhaus de réparer un de ses appareils en laiton, affirmant que les trous ont été créés par celui-ci, et explique qu’il cherche à détruire le vortex. Tannhaus sort plus tard une nouvelle version de l’appareil, en les étudiant côte à côte.

dark saison 1

« Je vois des gens qui sont morts ».

Épisodes 9 :

Cet épisode commence en 1986, où Ulrich, blanchi des accusations de viol, retrouve Franziska, qui elle, par contre, est pleine de ressentiments et revancharde, puisque Hannah lui avait dit que la personne ayant accusé Ulrich de viol était Régina (je vous le rappelle, Régina est la mère de Bartosz et la propriétaire de l’hôtel)…

De quoi vous faire vraiment haïr Hannah, car c’est elle qui, par jalousie, avait accusé Ulrich de viol. C’est alors qu’un jeune homme mystérieux arrive et sauve Régina d’une Franziska TRÈS énervée et on découvre très vite que celui-ci n’est autre qu’Alexander Tiedemann (qui est le directeur de la centrale nucléaire en 2019 et le mari de Régina). Plus tard, Hannah suit ce jeune homme (on ne sait pas trop pourquoi) et découvre secrètement que cet Alexander nouvellement arrivé vit sous une fausse identité. Ensuite, Claudia (la mère de Régina) rencontre son chien Gretchen, qui avait disparu dans les grottes en 1953, bien vivant, et commence à lire le livre de Tannhaus.

Bernd (l’ancien directeur de la centrale de l’époque) finit par admettre que les tonneaux cachés contiennent des sous-produits d’une petite fusion. Claudia embauche alors Alexander pour souder secrètement la porte. On découvre aussi plus tard que Noah et Helge sont les personnes responsables de la disparition des garçons, et que ceux-ci ont été tués suite aux expériences de Noah qui cherchait à créer une machine à voyager dans le temps. Noah se révèle alors être le sociopathe manipulateur type, se proclamant le sauveur de l’humanité, et qui semble utiliser ce pauvre Helge à des fins personnelles. Retour en 2019, où Hannah n’a rien d’autre à faire que d’utiliser ce qu’elle connaît du passé d’Alexander pour le faire chanter et pour le pousser à détruire la vie d’Ulrich, tandis que Régina découvre les recherches de l’Étranger à l’hôtel. Pendant ce temps, Bartosz reçoit une visite de Claudia, sa grand-mère soi-disant morte. Il rencontrera alors Noah et acceptera de le rejoindre en lui disant « Tout ce que tu avais prédit est arrivé ».

On se demande alors si Noah n’est autre que Bartosz, ce qui ne m’étonnerait pas, puisque Noah et Bartosz sont tous les deux des personnages que je n’aime pas (bon d’accord, c’est extrêmement subjectif de dire ça). Sinon, en 1953, Helge a été porté disparu, et Noah – semblant avoir le même âge et la même tête qu’en 1986 et 2019 – offre un soutien « paternel » à sa mère Greta. Ulrich est arrêté (toujours en 1953) et avoue avoir assassiné Helge ; pendant ce temps, la Claudia de 2019 entre dans la boutique de Tannhaus avec des plans pour la machine en laiton, lui demandant de la construire pour elle.

Épisode 10 :

Durant la nuit de la disparition de Mikkel, Peter visite la cabine de Helge, lorsque le corps de Mads apparaît soudain via un « trou dans le mur ». Il appelle alors Tronte à la cabine ; Claudia arrive, leur disant de déplacer le cadavre.
Pendant ce temps, en 1986, Noah et Helge kidnappent Jonas, qui s’était décidé à ramener le jeune Mikkel en 2019. Également revenu en 1986, le vieux Helge est tué un plus tard, alors qu’il tentait de stopper sa jeunesse en lui faisant avoir un accident de voiture. Jonas se réveille dans le bunker, accompagné par l’Étranger, qui se révèle être l’adulte Jonas, et part détruire le vortex en utilisant la machine en laiton, que Tannhaus a complétée à partir de la version cassée apportée par l’adulte Jonas et le smartphone d’Ulrich. En 2019, Charlotte trouve un article sur l’enlèvement de Helge en 1953, incluant une photo d’Ulrich. Noah dit à Bartosz que Claudia est leur principal adversaire, et que l’adulte Jonas, inconsciemment, est sur le point de créer le vortex.

En 1953, Helge, âgé de 9 ans, reprend conscience lorsque le trou noir apparaît, le reliant à Jonas en 1986. En se rejoignant, Helge est transporté en 1986, tandis que Jonas se réveille dans un Winden post-apocalyptique de 2052, et se fait assommer par une fille armée qui lui dit « Welcome to the future », nous laissant perplexe et pleins de questions sur le comment du pourquoi et du quand… On attend qu’une chose, la saison deux !

[collapse]

Conclusion, mon avis sur Dark Saison 1

En conclusion, Dark est une série qui m’a vraiment, vraiment plu et c’est avec impatience que j’attends la saison 2. Je recommande fortement cette série aux fans de Black Mirror, pour l’atmosphère à la fois mélancolique et lancinante qu’offre Dark, mais aussi à tous ceux qui sont passionnés de théories explorant le temps et qui le plient en deux (ou en quatre), qui adorent réfléchir à toutes les possibilités concernant notre univers et voit celui-ci sous un aspect bien plus complexe que sous une perspective linéaire (par exemple : temps = une ligne droite avec le passé, présent et futur, mais je ne vous ennuierai pas avec ça ici). Pour cette raison, il s’agit d’une série que je recommanderais aussi aux fans de Life is Strange, qui comprendront très vite les parallèles avec la série.

À propos de l'auteur

Raphypie
Raphypie
Mon livre préféré ? 1984. Mon film préféré ? Cloud Atlas. Mes séries préférées ? Black Mirror et MR Robot. Dois-je vous en dire plus ?
Notez cet avis/test :