Salut à tous Avigeekers, bienvenue dans ma review DBS hebdomadaire. Celle de l’avant dernier épisode (?) de la série aujourd’hui. Autant dire que les attentes étaient grandes. Surtout avec tous les spoilers ayant tourné sur le net ces deux dernières semaines.

On pouvait donc s’attendre à un retournement de situation. Chacun avait en gros la fin de l’épisode en tête et s’était fait une idée du retournement de situation annoncé. Ce dernier a bien eu lieu mais ce n’était pas vraiment celui auquel on s’attendait. Surprise il y a bel et bien eu lieu donc. Mais bonne ou mauvaise surprise ? Et bien c’est loin d’être évident et moi même je suis perplexe je ne sais pas trop quoi en penser. Mais voyons ça ensemble sans plus attendre.

dbs épisode 130

DBS 130 : UN ÉPISODE FULL BASTON

L’épisode part sur les chapeau de roues, avec un Goku déjà full power en ultra instinct maitrisé. Comme prévu sous cette forme il a l’ascendant sur Jiren. Avant d’aller plus loin je voudrais m’attarder quelques instants sur cette nouvelle forme de Goku au cheveux gris.

MIGATTE NO GOKUI TOTAL

Dans cet épisode Goku a donc accédé à la forme maîtrisée de l’ultra instinct appelée dans sa version originale Migatte no gokui. Alors cette forme, transformation, technique, (appelez ça comme vous voulez ce débat ne m’intéresse pas), me plait bien. Je ne peux pas dire le contraire, malgré la tendance à l’abus de coloration capillaire dans DBS, ce goku cheveux argentés je le trouve stylé. Cependant quelque chose me chagrine. Je préférais 10 fois le Migate no gokui « kisashi » ! Autrement dit la forme des symptômes de l’Ultra Instinct avec Goku au cheveux noirs un peu relevés. C’était plus simple et plus beau je trouve. Et surtout ce qu’il faisait avec ! Son style d’esquive en mode oklm sous cette forme, ça c’était stylé. Alors que là avec la version totale salade tomate oignon du truc on retombe dans un mode de combat à base gros kikohas et de grosses mandales dans la face comme on ne connait que trop. Voila donc pourquoi finalement cette nouvelle transfo amène plus une régression qu’une progression pour Goku à mes yeux. Fin de la longue aparté, revenons à nos moutons.

Donc ça se castagne sévère entre Goku et Jiren sur ce qui reste de l’arène du tournois du pouvoir. Le grand et fort Pride Trooper de la salle de muscu fini par se prendre la pâté, et la, fausse surprise numéro 1, tandis qu’il est au sol dans le mal et ne peut plus rien faire… Goku ne le fini pas. Ce travers on le connait bien dans Dragon Ball. Le fameux coup du « pourquoi tu ne l’achève pas » ! (Sachant qu’il est censé ne plus rester que quelques secondes, mais ça on connait, c’est le fameux décalage horaire à la Japonaise).

Quand soudain une chose en revanche très inhabituelle advient : Goku perd son Ultra Instinct à vouloir trop parler.

« Mais John Bog c’est pas inhabituel ça c’est tout le temps cas c’est tout le temps comme ça dans DB, le gars parle trop et il se fait latter ».

Oui jeune tu as raison mais c’est pas de ça dont je parle, c’est de la manière dont c’est montré. Une éclaboussure de sang jaillit du dos de Goku. De sang ! Ok en noir et blanc mais de sang quand même j’ai pas rêvé ! Dans DBS !!! Donc bon ça c’était cool et c’est maintenant notre héro qui est à la merci de son adversaire.

Et devinez quoi ? Et bien rebelote, Jiren ne le sort pas et préfère blaguer. Ce qui commence à faire beaucoup convenons-en. Mais il yavait une raison, bien sûr. Toujours la même évidemment. Pour permettre à Goku d’être sauvé, par Frieza, on le cherchait partout, et par… C17 ! Oui C17 qui était censé être mort mais qui est encore là, parce-que scénario. À ce moment là de l’épisode j’aurai même pas été surpris de voir re-surgir le clone de Hit de sa fameuse dimension cachée.

L’épisode se fini donc sur ce cliffhanger improbable. Improbable au bon sens du terme ? C’est ce que nous allons voir dans la conclusion.

CONCLUSION

Donc voilà un épisode qui pose bien des questions.

Vous l’aurez compris, Dragon Ball y condense tous ses travers. Temporalité incohérente, personnages qui se mettent à tenir salon au moment d’achever leur adversaire, et y ajoutant une bizarrerie propre à DBS qui est la récupération ultra-rapide et sans explication de personnages à l’article de la mort. Frieza revient en Golden. En Golden quoi ! Alors ok ;ça fait trois épisodes qu’on ne l’a pas vu, mais trois épisodes de 20 minutes ça fait genre une minute si on converti en temps Japonais. Ça fait beaucoup. Je doit bien dire que c’est quand même difficile à avaler autant de facilités scénaristiques d’un coup.

Oui mais voilà c’est Dragon Ball. Ce genre de questions, les fameux : « pourquoi il ne l’achève pas » et « pourquoi il ne l’a pas fait avant ? », quand on est dans le délire on ne se les pose pas. C’est comme une sorte de convention tacite. Cette façon de raconter l’histoire avec des personnages qui perdent du temps quand il y a urgence à sauver le monde ça fait parti du truc. C’est même le cas dans à peu près tous les Shonens d’ailleurs. C’est une sorte de loi du genre. Donc bon, là, c’est poussé à l’extrême mais toujours moins que dans n’importe quel épisode random de Captain Tsubasa.

Alors vous me direz comparaison n’est pas raison… Et vous aurez raison. Nous avons malgré tous les défauts que je viens d’énoncer eu un épisode bien animé, bien dessiné, avec des musiques au poil et une VRAI surprise. On comprend mieux le sacrifice de C17, et comme beaucoup l’ont déjà dit, il semble bien que ce soit lui le vrai héro de l’arc comme Mirai Trunks l’a été pour l’arc Zamasu. Et ça j’aime bien. Que ce ne soit pas forcément les persos avec les transfo les plus dingues et les plus gros biceps qui sauvent les situations.

Alors certains diront « oui mais c’est nul du coup le Migate no gokui n’aura servi à rien! ». En effet ça se discute. Mais pour moi il aura au moins servi à faire le spectacle et à me faire rêver, et c’est ça l’essentiel.

Merci de votre attention c’était John Bog pour Avis Geek.

À propos de l'auteur

John Bog
John Bog
Passionné depuis toujours d'audiovisuel japonais, de mangas, de cinéma et d'univers fictifs en général.
Notez cet avis/test :