Salut Avigeekers, après deux ans d’absence c’est le retour de la merveilleuse série scénarisée par Jonathan Nolan : Westworld. J’ai vu pour vous le premier épisode qui était vraiment bon mais le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai pas tout compris. Nous allons en parler maintenant.

Westworld saison 2 épisode 1

Résumé de la SAISON 1 de Westworld

Donc rapide rappel des faits. Westworld est un parc à thème dans lequel des personnes pleins aux as, paient pour venir vivre des aventures dans un monde de western peuplé de robots, les hôtes, d’apparence humaine.

Si certains des visiteurs se contentent de profiter de l’ambiance far west, la plupart d’entre eux rejoignent les scénarios préparés par les administrateurs du parc et en profitent pour laisser libre cours à leurs plus viles pulsions de sexe et de meurtre.

Cependant, certains hôtes s’éveillent à la conscience et par le biais de rêves se rendent compte de leurs conditions de jouets à la merci des sévices des visiteurs, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas contents du tout.

La saison 1 se termine par la rebellion des sus-dis hôtes qui massacrent les humains présents dans le parc et Ford leur démiurge créateur.

Westworld saison 2 épisode 1

Westworld saison 2 épisode 1

L’épisode s’ouvre sur Bernard, le robot hôte qui est la copie de l’ancien meilleur ami de Ford, le fameux Arnold, avec lequel il fonda le parc, inconscient sur une plage dans le ressac des vagues. Tout de suite un groupe d’intervention armé débarque pour le récupérer.

Ce sont des nettoyeur de Delos la société qui gère le parc. Ils prennent Bernard avec eux et se mettent à défourailler de l’hôte à tout va et sans scrupule. On apprend au passage que la carte mère de nos robots cowboys  est, qui l’eut cru, au beau milieu de leurs cerveaux. Cerveau d’un hôte dans lequel on constate qu’il été exécuté sommairement par le personnage de la douce Dolores, héroïne de la saison 1.

Dolores justement, elle qui fut une des premières à s’éveiller à la conscience, on la suit dans des scènes ayant lieu pendant les 11 jours d’intervalle entre la rébellion et le réveil de Bernard. Elle traîne avec l’autre hôte Teddy son nouvel amoureux. Ils mènent une vendetta contre ceux qui « marchent avec eux mais ne sont pas comme eux », les visiteurs quoi. Ces deux là n’ont pas encore bien tout compris au concept du parc mais en tout cas ils ne sont pas contents non plus de leurs conditions et entendent bien mettre le zbeul dans Westworld.

Pendant ces 11 jours on nous montre aussi le fameux homme en noir qui n’est autre que William de la saison 1. Il a trouvé le centre du labyrinthe, donc d’une certaine manière il a gagné la game. Mais il n’est pas satisfait, il veut toujours plus de sang pour remplir son néant intérieur. Ça tombe bien, il tombe sur la version enfant de Ford qui lui fait savoir en mode parole de sphinx que le jeu n’est pas fini pour lui.

Cet épisode nous montre aussi ce qu’il advient de Maeve, l’autre hôte éveillée, gérante du bordel dans la saison 1. On la retrouve dans le centre opérationnel du parc après le nettoyage en bonne et due forme de ce dernier, par les hôtes dont elle a prit le contrôle. Elle se met en équipe avec le personnage de l’auteur de narration salaud Lee Sizemore et son amant hôte Hector pour retrouver sa fille, en fait les deux sont à sa botte, n’oublions pas qu’elle a programmer son QI au max dans la saison 1.

Westworld saison 2 épisode 1

Enfin, parlons du début d’arc de Bernard et Charlotte, c’est ce qui m’a le plus intéressé. Pendant les fameux 11 jours. Bernard, (mais est-ce le même Bernard que l’on voit au début sur la plage ?), est amené par Charlotte qui est une des cadres de Delos au dessus de lui dans une sorte de passage secret du jeu, et là on voit qu’il est considérablement déphasé. Il est conscient d’être en fait un robot mais ne le sait pas. Ils partent en quête d’un hôte mystère qui serait la clé de tout ce bordel.

Dans l’épisode on apprend aussi l’existence de 6 autres parcs que Westworld sur l’île privé au large de la chine où se déroule l’action et on constate aussi que ce bon vieux Bernard, en sa qualité d’admin, a décimé un bon paquet de leurs hôtes avec un raz de marée, pour l’instant on ne sait pas trop ni comment ni pourquoi…

L’épisode se termine par Dolores qui explique à Teddy que tous les deux vont aller s’emparer du monde entier pour faire des humains leurs jouets, rien que ça. Grosse histoire en perspective quoi.

Westworld saison 2 épisode 1

CONCLUSION, mon avis sur Westworld saison 2 épisode 1

Ce résumé vous parait confus ? Dites vous bien que c’est normal, j’ai pas tout compris. Était-ce un mauvais épisode pour autant ? Pas du tout.

« John Bog, John Bog, comment ça peut être un bon épisode si on y comprend rien ? »

Et bien c’est Westworld jeune. Souvenez vous de la saison 1. Bien malin (et certains l’ont fait, dédicace à Big B de la chaîne Cult’N’Click) qui avait compris l’idée des deux timelines différentes dans le parc et la vraie identité de Bernard avant les tous derniers épisodes.

C’est ça qui donne sa saveur à la série, cet imbroglio de fils qui se démêlent petit à petit sous les yeux du spectateur, lui donnant la sensation d’être un génie niveau Stephen Hawking si il arrive à prévoir avec un ou deux coups d’avance ce qu’il va se passer.

Westworld c’est aussi cet art subtil et consommé de disséminer des indices et de multiplier les fausses pistes. Westworld en fait c’est de l’intelligence tant au niveau de sa narration que de ses thématiques. Mais nous y reviendrons à l’occasion d’une prochaine review.

Alors que peut on en penser de ce premier épisode de la saison 2 ?

Et bien qu’il était confus et fouillis, mais qu’il avait surtout pour qualité de semer le trouble et de nous questionner. En ce qui me concerne je ne trouve rien de mieux qu’une série qui me questionne et me triture les méninges en me tenant en haleine, et là, c’est bien parti pour.

J’avais un peu peur qu’au vu de la fin de la saison 1, la deuxième se résume à un bête affrontement robots/humains. Un genre de survival à la walking dead (je suis pas fan de walking dead), et bien me voilà rassuré, vivement le prochain épisode.

Merci de votre attention c’était John Bog pour Avis Geek.

À propos de l'auteur

John Bog
John Bog
Passionné depuis toujours d'audiovisuel japonais, de mangas, de cinéma et d'univers fictifs en général.
Notez cet avis/test :