Salut à toutes et à atous Avigeekers, aujourd’hui nous allons parlez ensemble des épisodes 2 et 3 de la série de HBO Westworld. Le premier épisode nous avait laissé sur les personnages de Charlotte et Bernard partant à la recherche d’un mystérieux hôte qui détiendrait des clés quand au soulèvement de ses semblables .Beaucoup d’interrogations étaient restées en suspend, voyons si les deux épisodes depuis ont répondu à certaines d’entre elles.

EPISODE 2

L’épisode se focalise sur deux périodes: l’une en partie avant même l’ouverture du parc et l’autre pendant les 11 jours entre le carnage perpétré par les hôtes sur les visiteurs et la découverte de Bernard inconscient sur la plage par une équipe d’intervention de Delos.

1. Le projet Westworld .

L’épisode s’ouvre sur le plan extérieur nuit d’une jeune femme blonde de dos contemplant les lumières de la ville de Hong Kong dans une robe de soirée noire à dos nu. On se rend compte que cette jeune femme n’est autre que Dolores hors du parc. « Bon dieu mais comment ce peut-ce John Bog ? »

Dolores sans sa jupe Bleue du far west et sa chemise blanche. C’est la première fois qu’on la voit sans son habit d’hôte. Dans la continuité postérieure au massacre elle est avec son nouveaux boyfriend Teddy à exprimer sa volonté nouvelle de sortir du parc pour conquérir le « monde réel ». On peut donc déduire à ce point que la Dolores hors de Westworld s’y trouve avant de rejoindre son scénario dans  le parc. Et c’est ce que la suite de l’épisode va nous montrer, en rebattant un peu les cartes au passage ,nous faisant douter de nos acquis de la saison 1, parce-que Westworld.

Dans cet épisode nous retrouvons donc les personnages de William et Logan, William étant le fils d’un potentiel gros investisseur pour le Westworld , il a droit à une mise en scène sophistiquée pour lui faire la démonstration des hôtes ,jouant sur ses vices et ses faiblesses . Il mord à l’appât que représente Angela, l’hôte qui acceuillait les visiteurs dans la saison 1. La question que je me pose, y avait il un seul humain dans cette réception mondaine factice ou fût entrainé Logan ?J’ai bien mon idée mais il est un peu tôt pour en parler.

William jeune quand à lui montre un tout autre visage que celui qu’il nous à été donné de voir dans la saison 1. En effet le jeune fleur bleue qui vint dans le parc en tant que visiteur se révèle être ici un buisnessman peux scrupuleux ,agressif, et surtout très sûr de lui. Ce qui augure sa transformation en l’homme en noir.

Finalement les cartes sont rebattues avec le traitement se ces deux personnages qui s’avèrent être plus ou moins inversés l’un avec l’autre. Là ou Logan nous avait été montré comme le cynique violent il est en fait ici plutôt sensible et c’est vers lui qu’aurait tendance à se porter notre sympathie, tandis que William parait en fait une menace derrière ses airs de ne pas y toucher.

M’est avis que le développement de ces deux personnages préfigure le développement de la série sur le long terme ou il ne faudra jamais se fier aux apparences.

2.Les 11 jours

En ce qui concerne Dolores elle apparait contemplant la ville en compagnie de Arnold. Arnold la version originale de Bernard. Arnold le co fondateur de Westworld. Je ne peut même pas décrire combien touchante est la scène. Au vu du dialogue entre les deux personnages, on ne peut que se demander au vu de la relation toute particulière de Dolores et Bernard dans la première saison si il ne reste beaucoup plus d’Anold en sa réplique que sa simple apparence ,mais nous y reviendront largement.

Puis nous la retrouvons (Dolores) pendant la fameuse période allant du massacre des « guests » par les « hosts »et l’intervention des équipes d’urgence de Delos. Elle avait déjà pu accéder à sa mémoire et prendre conscience de sa situation dans la première saison. Ici nous la voyons « réveiller » le personnage de l’host Teddy Flood à la conscience de sa condition. On sait déjà depuis la fin de l’épisode 1 que le but de la jeune femme est désormais non seulement de sortir du parc mais de prendre le contrôle du « monde réel »,souvenez vous qu’Arnold le lui a déjà montré comme dit plus haut dans une scène a tirer les larmes. Elle lui avait bien dit qu’elle ne s’en lasserai jamais de ce monde ou « les étoiles du ciel ont été éparpillées sur le sol ».

Dans le parc un des « visiteurs » ayant survécu au massacre est évidemment William, que nous retrouvons ici sous son apparence de Ed Harris/Homme en noir. Et bien malgré le zbeul foutu par les hôtes dans le parc et le fait que en fin de saison 1 tout indiquait qu’il ait trouvé le centre du labyrinthe et donc fini le game, il semble qu’il n’ait en rien l’intention de le quitter. Nous le voyons donc repartir trouver son sidekick habituel Lawrence. A ce dernier il semble indiquer qu’un apocalypse arrive. Je crois bien qu’il veut réduire le parc en cendre. Qu’il a interprété comme ça les paroles du Ford enfant qui lui disait que le jeu n’était pas encore fini pour lui, que le jeu allait le trouver.

La deuxième partie de l’épisode montre comment William échoue pour l’instant à se lever une armée d’hôtes tandis que Dolores y parvient .

La scène finale quand a elle montre ce qui semble être une énorme erreur de jeunesse de William .Il tombe amoureux de Dolores dans le parc, ça on l’avait déjà vu et tel n’est pas son erreur. Non cette dernière est de lui avoir montrer en construction un édifice qui semble être l’arme ultime pour détruire le parc, et au moment ou la série en est à la fin de l’épisode, il semble évident qu’ils cherchent tous les deux la même chose. (Je vais pas vous faire un dessin Dolores et William veulent faire table rase de Westworld.)


EPISODE 3

L’épisode 3 lui s’ouvre sur un gros gros gros truc. Un truc de fou super stimulant que tous les fans de la série attendaient avec une impatience over 9000, au moins depuis qu’un samurai avait été aperçu dans le dernier épisode de la saison 1. Je ne vais pas tourner plus longtemps autour du pot, de toute façon si vous êtes là a priori vous le savez déjà: on voit un autre parc!!! Il ne s’agit plus de Westworld mais de Rajworld. Une dystopie du Rajastan durant la période de l’occupation britannique de l’Inde.

 

Autant vous dire que je ne me sentais plus de joie quand j’ai vu les premières images.(Enfin a partir du moment ou j’ai compris que j’étais bien dans la bonne série). On découvre donc dans ce nouvel environnement le personnage de Grace ,interprété par Katja Herbers   qui rivalise de belgossitude avec Evan Rachel Wood en Dolores. C’est une « guest » aventurière qui à l’air de connaitre parfaitement les rouages du jeu tel l’homme en noir dans l’univers Far West que l’on connait.

Cette première partie d’épisode pré générique on comprend qu’elle se déroule au même moment de l’histoire que la révolte des hôtes car ces derniers ont déjà éradiqué bon nombre de « guest » quand Elise et le plan cul qu’elle s’est dégoté pour lui servir de partenaire de chasse au tigres arrivent sur le lieu du scénario auquel elle souhaitait prendre part. S’ensuit que l’hôte qui leur sevait de boy se retourne contre eu, ou le se rend compte que notre nouvelle venue dans l’intrigue est une sacré guerrière pour une une humaine car, loin d’être prise au dépourvu, elle démontre une sacrée virtuosité au fusil, digne d’une pro du fps. Elle fini quand même par tomber à la renverse dans la sorte de mer intérieure de l’ile attaquée par un tigre. Néanmoins nulle doute qu’elle va devenir un des personnages principaux avec une présentation pareil.

Une scène tout de suite après le générique nous éclaire beaucoup sur la suite de la série. On y voit une équipe Délos découvrir dans une mine le centre opérationnel dans lequel les hôtes ont fait un bain de sang, ils y arrivent avec Bernard alors que Charlotte est déjà dedans. Ces deux avaient fuis ensemble de la menace des robots à la fin du premier épisode, elle semble découvrir que Bernard est en vie, ce qui indique que leur séparation à été relativement longue. Voyons ça.

Tout le reste de l’intrigue de l’épisode se déroule dans ce que j’appellerai le temps présent de l’histoire de la série. Autrement dit montre des événements se déroulant après que Bernard ait été retrouvé inconscient sur la plage et soit parti en quête de Peter Abernathy (le père de Dolores) avec Charlotte la cadre de Delos.

Si Bernard parvient à l’aide des infos auxquelles il a accès de part son status d’administrateur à retrouver la position d’Abernathy assez facilement, celui ci est otage d’une sorte de troupe de malfrats. Bernard et Charlottent usent de ruse pour délivrer leur objectif mais ce dernier commence à buguer, il se remet dans la routine de son rôle alors que la situation ne s’y prête pas du tout. Après une réplique savoureuse de Tessa Thomson (Charlotte, excellente actrice d’ailleurs) qui propose de juste le tuer et lui couper la tête pour voir ce qu’il y a dedans des confédérés (bah oui y a ça dans le parc c’est normal c’est le far west on à dit) débarquent et ouvrent le feu. Là Charlotte s’enfuie et Bernard se rend. Cette séquence montre la couardise de l’une face au danger réel et la résignation de l’autre. Du coup retenez ça Bernard se retrouve prisonnier des confédérés avec Peter.

Par la suite l’épisode nous montre évoluer dans le parc deux équipes qui ne se rencontrerons pas. Par souci de concision et par paresse de la part de l’auteur de cette review,nous les appellerons Team Dolores et Team Maeve.

1-Team Dolores

Dolores est donc flanquée de son nouveau chienchien Teddy le gentil Cowboy et de Clementine anciennement entraineuse (comprenez prostituée) du bordel de Maeve dans la saison  1. ,eux tous trainent avec la bande des mystérieux hôtes en noir et Armistice  .Si vous suivez correctement vous savez qu’elle (Dolores) cherche la même chose que William/L’Homme en Noir, c’est à dire l’arme que l’on suppose de destruction massive qui se trouve, si je ne dis pas n’importe quoi, au niveau de la mer artificielle (d’après moi c’est un barrage). Le plan c’est donc d’aller en découdre avec les humains sur leur propre terrain mais dans un premier temps il faut trouver des troupes pour aider à échapper à la force d’intervention de Delos qui est à leurs trousses. Voilà qui tombe bien un fort confédéré se trouve sur leur route. Pour les acquérir à sa cause Dolores n’a qu’a leur faire la démonstration d’un fusil mitrailleur de la dite force d’intervention et là voilà cheffe de la défense du fort.

Fort confédéré ?Souvenez vous. Bernard et Peter ,le père de Dolores que tout le monde cherche partout et qui bug, avait été fait prisonnier par d’autres confédérés qui débarquent au fort avec leurs prises  .Et voilà comment Dolores (qui est un peu l’héroine du truc quand même ,on va pas se mentir) se retrouve en présence de son père de coeur ,celui qui a été programmé comme tel dans sa mémoire, son père robot comme elle quoi, et son « vrai » père (Arnold qui l’a construite) dans sa version robot. Je sais c’est compliqué ,mais c’est Westworld c’est ça qui est bon. Et on en est qu’a l’épisode 3 les enfants.

Une fois tout ce beau monde dans ce fort donc Bernard (qui sait être une réplique d’Arnold mais n’est pas Arnold hein, on est d’accord) se voit requérir par Dolores, à qui ma fois il doit bien ça, de prendre soin de son « père »,l’autre donc, en bien piteux état. Et c’est là que les choses se corsent.

En utilisant sa tablette d’admin pour voir ce qui cloche dans le ciboulot de l’hôte Peter ,Bernard se rend compte qu’il y a un hic. Sous la routine du personnage de fermier qui ne cesse de dire qu’il veut rentrer à la maison nourrir ses vaches ou par alternance prendre un mystérieux « train » se cache un autre programme apparemment énorme protégé par une clé de cryptage d’une complexité extreme. Attention a ce niveau là plusieurs hypothèses s’offrent à nous:

1-Le programme caché est en fait le protocole de mise en route de la fameuse « arme ». Souvenez vous, le fameux truc que William n’aurait jamais du montrer à Dolores et dont je suppose qu’elle consiste à immerger totalement l’île ou se trouvent les parcs.

2-La conscience totale et intacte de Arnold prête à être download dans le corps de synthèse de Bernard, ce qui prouverai la possibilité de l’immortalité humaine par le biais du transhumanisme.

3-Hypothèse un peu similaire à la 2 mais comprenez que les perspectives qu’elle ouvre sont encore plus vertigineuses; la technique mise au point soit par Arnorld soit par feu son ami Ford pour transférer la conscience dans n’importe quelle machine (enfin n’importe quel « host »,pas dans une brosse à dent électrique quand même, comprenons nous.)

Une fois tout ce beau monde calé dans le fort ,effectivement ,les forces de Delos passent à l’attaque, il s’avère que Dolores utilise sans vergogne aucune ses nouveaux alliés confédérés pour faire barrage aux hommes armés « sortis de sous terre » ,qui rappelons le viennent pour mettre la main sur Peter »la clé »Abernathy. Ce qu’ils arrivent à faire malgré les défenses du fort. « La clé »tombe donc aux mains de Delos.

Se conclue la partie de la Team Dolores pour l’épisode par une scène des plus intrigante. Dolores commande à Teddy d’exécuter ce qui reste des hôtes du fort car ils ne lui servent plus à rien. Hors celui ci qui semble parti pour lui obéir y renonce au dernier moment sous ses yeux. Sous ses yeux alors qu’il ne sait pas qu’elle l’observe… Et elle le laisse faire. Que peut on déduire de ça? Dolores à volontairement donné un ordre à Teddy qui va à l’encontre de son programme pour voir si il était capable de s’y soustraire, si une forme de libre arbitre allait se manifester en lui à ce moment là? Peut être bien. Etait-ce un test ?Peut être bien.

2-Team Maeve

Ce sera moins long du coté de la Team Maeve j’ai trouvé que les éléments notables étaient moins nombreux.

L’objectif de Maeve qui a donc pour suivants le ténébreux cow boy bad boy Hector Escaton et le scénariste du parc Lee Sizemore est tout différent de celui de Dolores. Souvenez vous elle était à deux doigts de réussir à quitter le parc à la fin de la saison 1, et pourtant elle est descendu du train car lui sont revenu des souvenirs de sa fille. Au moment ou nous en sommes de l’histoire elle cherche a utiliser ses deux acolytes pour la retrouver avant de fuir.

Parlons en de ses deux acolytes, car c’est justement à travers eux que se profile la problématique psychologique qui suivra Maeve tout au long de la série. Les deux sont indéniablement séduits par elle. Hors l’un a tout simplement écrit l’autre. Et oui ,on le voit dans la scène ou tous trois fuient le danger par un des sous terrains du parc dont Lee a le secret. Alors que Hector tiens la main et dit des mot doux à Maeve ,Lee fait remarquer qu’ils connait toutes ses répliques à l’avance, car c’est lui qui les a écrite avant qu’elles ne soient implantés dans le programme de Hector. Maeve a un faible pour Hector, malgré le fait qu’elle se serve carrément de lui. Mais alors, pour qui a-t-elle réellement ce faible? Lee ou Hector? Hector ou Lee ?On voit clairement poindre un triangle amoureux.

 

« Un triangle amoureux dans Westworld? Mais John Bog,John Bog, c’est une série d’anticipation qu’est ce que ça fout là? »…Du calme ,du calme je vais vous le dire.

Ce sur quoi met le doigt le fait que Maeve puisse se retrouver à hésiter entre deux homme pour jeter son dévolu, l’un courageux et séduisant mais de synthèse, Hector, et l’autre de chair et de sang mais lâche et pas franchement honnête ,Lee, est le coeur même du propos de la série Westworld; Ou commence la conscience, et à partir de quel moment devient il injuste de discriminer un être juste par rapport à ce qu’il est sans l’avoir choisi.

Ici clairement, Maeve elle le dit, Hector est la verion idéale de Lee. Une version fantasmée,qui n’aurait pas commis ses erreurs et n’aurait pas renoncé à certains idéaux. Et pourtant Lee est bel est bien le concepteur de cette personnalité, qui n’est autre qu’une partie de lui même. Alors malgré sa veulerie et son cynisme ,vaut-il vraiment moins qu’Hector? Ces questions Maeve, mais surtout le spectateur, auront à se les poser. Et une autre aussi,l’ancienne tenancière de bordel étant elle même un hôte, jusqu’ou pourra-t-elle s’extraire de sa condition pour aller vers Lee ,qui après tout est lui même à la base de toutes ses souffrances.

Et la scène finale ouvre sur une scène qui m’a rendu dingue, les samurais sont dans le parc, je n’attendais que ça. Yes!

Voilà en gros Avigeekers ,ce que je pouvais dire sur ces deux épisode de la fascinante série Wesworld. Je vous prie de m’excuser les nombreux points sur lesquels j’ai fais l’impasse, la richesse du scénario m’a forcé à faire l’impasse sur bien des aspects de ce dernier ,mais aussi à occulter la réalisation et la mise en scène. Vraiment quelle oeuvre.

CONCLUSION

Avec ces épisodes 2 et 3 l’intrigue de Westworld avance. Plus vite sans doute qu’elle ne le fit dans la saison 1.

On commence a discerner les grands enjeux, qui seront le fanatisme de Dolores, la quête d’humanité de Maeve, le rôle de Bernard en qui sommeil peut être la conscience de Arnold, tout ça pour traiter du concept de transhumanisme et de celui du libre arbitre.

Deux très bons épisodes donc. Que je noterai comme un seul car je trouve que leur qualité se vaut.

Merci de votre attention c’était John Bog pour Avis Geek.

À propos de l'auteur

John Bog
John Bog
Passionné depuis toujours d'audiovisuel japonais, de mangas, de cinéma et d'univers fictifs en général.
Notez cet avis/test :