Salut Avigeekers, aujourd’hui voyons ensemble ce que nous réservait l’épisode 4 de la saison 2 de Westworld.

L’épisode précédent se concentrait presque exclusivement sur les événements ayant traits aux personnages de Dolores et de Maeve. Si vous étiez impatients de savoir la suite de leurs aventures désolé vous allez être déçus, les deux hôtes éveillées sont totalement absentes cette semaine, il faudra patienter.

Donc l’épisode de cette semaine, intitulé The Riddle of the Sphinx, va nous montrer surtout les personnages de William/L’Homme en noir et James Delos d’un coté et Bernard et la programmeuse Elsie Huhes de l’autre. Voyons ça de plus près.

Je vais commencer par ces deux derniers afin de garder le meilleur pour la fin .

BERNARD ET ELSIE

Souvenez-vous. A la fin de l’épisode 3 nous avons vu Clementine comme possédée prendre Bernard par le colback pendant l’attaque du fort pour le trainer on ne sait ou. Et bien ou c’était dans une caverne ou se trouvait Elsie la programmeuse qu’il avait laissé là dans la saison 1 (la saison 1 dans le temps de l’histoire c’était il a une journée pas deux ans hein).

Ceci répond donc déjà a une question laissée en suspens depuis la saison 1. Bernard n’a pas tué Elsie mais l’a transportée dans cette grotte. Hors Bernard bug à fond en ce moment ,il ne s’en souviens pas. Ou bien il existe plusieurs hôtes Bernard et ce n’est pas le même qui entraina Elsie dans un traquenard avant de la laisser là. Mais ça j’ai de gros doutes je ne m’étendrait pas plus.

Finalement les deux redeviennent plus ou moins potes après que Elsie ait été libérée par Bernard. En forçant un peu se dernier arrive à se souvenir qu’il est déjà venu dans cette grotte et qu’elle contient un passage secret qui mène à un laboratoire (le même en fait que celui ou dialoguent William et James ,mais ça on en traitera plus loin).

Derrière l’entrée escamotée du labo se trouve la 147eme (si je me souviens bien) itération de la réplique synthétique de James Delos souvenirs inclus. Cette dernière à complètement pété les plombs et s’est lacéré la face avec des bris de verres. Autour gisent les corps de laborantins. Tués auparavant par Bernard comme un flashback le montre.

Alors que nous disent les faits et gestes de Elsie et Bernard dans l’épisode ?Et bien deux choses:

1-Il semble que malgré l’apparente prise de conscience d’eux même et libération des hôtes du parc les protagonistes de l’histoire soient encore dans un scénario de Ford. Un indice de cette hypothèse est que Bernard décime les scientifiques de Delos dans le laboratoire apparemment sur ordre de Ford, un second est le fait que sans raison apparente Clementine le dépose à l’endroit exact ou se trouve Elsie. Tout ça ressemble trop a une narration scénarisée pour être dû au hasard.

2-Bernard bug a plein tube. Il semble que quelque chose se joue dans sa tête. Est il en train de se déprogrammé ?Un fichier contenant la mémoire d‘Arnold est il planqué dans son disque dur ?

WILLIAM ET JAMES

Passons maintenant aux parties que j’ai trouvé les plus intéressantes de l’épisode. Celles mettant en scène William et la copie de James Delos.

Tout d’abord sur la forme. Le fait que la conversation entre les deux protagonistes se répète  trois fois en termes strictement identiques jusqu’a ce qu’intervienne un point de bifurcation.

C »est de cette manière que l’on se rend compte que l’on a à faire non pas au James Delos original ,mais bel et bien à hôte à son image pourvu de ses souvenirs et de la possibilité de s’exprimer avec ses mots.

Cependant le »faux » James n’est pas conscient de ça. Et comme pour l’instant l’expérience n’est pas aboutie, la version robot du fondateur de Delos n’est pas stable pour l’instant. A chaque fois que William vient lui faire passer le test pour voir si il est viable dans son nouveau corps, James échoue et sa version imparfaite se voit immoler par le feu.

Lors de la dernière scène entre les deux se n’est plus le jeune William qui rend visite à James avec sa bouteille de Whisky ,c’est l’homme en noir ,sa version postérieure. Cette fois l’entretient test ne se passe pas du tout de la même manière que les deux première fois. William met la misère oralement à James ,il lui roule dessus. Lui apprend que sa femme et sa fille et son fils sont morts ,et ce de façon pas jolie jolie. Et cette fois dans une sorte d’initiative vengeresse et sadique William ne fait pas bruler l’itération de James, préférant le laisser péter un blomb avec l’idée qu’il n’est qu’une sombre merde qui a, avec son attitude de connard de riche, fait mourir de tristesse sa famille entière. Ce qui mène à l’état dans lequel le trouve Elsie et Bernard.

Que nous dit cette partie ?

Et bien tout d’abord que comme je le pensais le but de Delos en investissant dans Westworld n’est pas juste d’amuser le bourgeois pour s’enrichir grâce à lui, mais bel et bien l’acquisition, pour lui même en premier, de l’immortalité.

On apprend également que depuis le début, ou au moins depuis longtemps, William n’est pas un simple visiteur du parc, William n’est pas un simple investisseur du parc, William est bel et bien le big boss du parc en personne.

William est un personnage très ambigue. Il semble à la fois déterminé à faire du mal au robot James et en même temps éprouver des scrupules à le faire.

GRACE

Il me faut aussi parler un peu de la courte partie dédiée au personnage de Grace à la fin de l’épisode. Je ne vais pas la détailler mais juste dire que,comme je m’y attendais un peu, c’est la fille de William !

CONCLUSION

Un bonne épisode je trouve mais qui ne sera pas forcément du goût de tout le monde.

En effet par rapport au précédent il y a moins d’action, ça bouge moins. L’histoire aussi n’avance par énormément ,rassemblement de Bernard et Elsie mise à part.

Il n’en demeure pas moins que cet épisode à la grande qualité de lever le voile sur les intentions des uns et des autres. Nous comprenons petit à petit ce que veux William, ceux que voulait Ford et ce que voulait Arnold.

Merci de votre attention c’était John Bog pour Avis Geek.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

John Bog
John Bog
Passionné depuis toujours d'audiovisuel japonais, de mangas, de cinéma et d'univers fictifs en général.
Notez cet avis/test :